Et de 16 buts pour Nicolas Pépé après le match face à Nice. En 23 matches de Ligue 1, l’ailier droit du LOSC a terrorisé de nombreuses défenses de Ligue 1, s’imposant comme la véritable révélation de la saison. Bien sûr, son talent avait déjà émergé à Angers puis à Lille malgré la très délicate saison dernière. Mais cette fois-ci, il n’y a plus de doutes sur les capacités du joueur de 23 ans à franchir les différents paliers. Pour l’exercice 2018-2019, il passe haut la main le test de la régularité. Deuxième joueur le plus décisif d’Europe derrière Lionel Messi (16 buts + 8 passes décisives pour l’attaquant lillois contre 19 buts + 10 passes décisives pour la Pulga), Nicolas Pepe peut se targuer également d’avoir été impliqué dans 60 % des buts du club nordiste depuis le début de la saison.

À l’initiative de son recrutement en 2017 au LOSC, le conseiller du président Gérard Lopez, Luis Campos, est toujours autant émerveillé par Nicolas Pépé. « Avec mon expérience, je peux dire qu’il est rare de trouver un joueur avec ce profil. Et ce qui se fait rare se paie cher. C’est pour cette raison que j’ai parlé de 80 M€ », explique-t-il dans les colonnes de France Football. « En fin de saison dernière, on disait déjà : il est différent. Là, il confirme. Les grands clubs ont compris que Pépé a une place dans les effectifs des plus grandes équipes. Le jour où il y sera, il va tout tuer, tout exploser. » Mais quel jour ? La question se pose malheureusement déjà pour le LOSC, dont le modèle économique instauré par Lopez repose principalement sur les ventes, avec plus-value, des meilleurs éléments.

Nicolas Pépé n’est pas pressé

Le tarif évoqué par Luis Campos ne devrait pas refroidir les plus gros clubs européens l’été prochain si Pépé ne freine pas la cadence. Reste à savoir quelle sera alors la position de l’attaquant, qui a plusieurs fois démontré toute sa lucidité sur le marché des transferts. Il avait ainsi refusé de quitter Angers en cours de saison en 2016-2017, et repoussé les approches lyonnaises l’été dernier. Nouvelle preuve de la sérénité de l’international ivoirien, sa déclaration, à France Football, concernant son avenir.

« Ces histoires de prix ne peuvent pas me faire vriller. L’ascenseur monte mais il peut vite redescendre. Il faut garder les pieds sur terre. Pour l’instant, je suis dans ma saison. Je veux la finir ici. Après, j’ai une Coupe d’Afrique des nations importante à préparer. Le reste, on verra. Je n’appréhende pas la suite. Et je n’appréhende pas non plus la concurrence. Beaucoup de joueurs partent à l’étranger, se perdent et reviennent ici, mais n’ont plus le même niveau. Je me sers de leur exemple pour ne pas commettre ces erreurs-là. Ce n’est pas parce qu’on va me donner tant que je vais brûler une étape. J’ai un plan de carrière, je veux le respecter. Je ne suis pas pressé, je suis bien dans ma tête. (…) Après Lille, on verra. Le meilleur est à venir. »

Faut-il dès lors comprendre que Pépé pourrait rester au LOSC une saison supplémentaire ? La possible qualification en Ligue des Champions (Lille est actuellement deuxième de Ligue 1) serait un argument intéressant pour les dirigeants lillois. Mais ces derniers seront-ils enclins à garder le joueur en cas d’offre énorme ? C’est là tout l’enjeu du prochain mercato estival pour les Dogues.