Le TFC ne veut pas se tromper. Le mercato mené la saison dernière n’a visiblement pas donné entière satisfaction à Olivier Sadran, qui ne s’est pas privé pour le dire lors d’un entretien accordé à La Dépêche du Midi. Ainsi, le président toulousain a évoqué un marché "raté" lui qui souhaite désormais se focaliser sur les points où son club doit de renforcer plutôt que de recruter des noms. Le club de la Ville Rose, qui compte intégrer trois à quatre jeunes éléments finalistes de la Gambardellla, disposera toutefois de moins de moyens pour se faire plaisir durant cette intersaison. Avant cela, Toulouse veut se délester de plusieurs éléments sachant qu’il y avait 37 joueurs sous contrat pros à la fin de la saison. Le dégraissage a d’ailleurs déjà démarré.

Prêtés la saison dernière, Andy Delort (Montpellier), Alexis Blin (Amiens) et Clément Michelin (prêt à Ajaccio, vendu à Lens) ont définitivement quitté le TFC. Mais ce n’est pas terminé comme l’a avoué le président Sadran. « On a commencé, on va continuer. Je ne donnerai pas de noms, j’ai trop de respect pour les joueurs en question (...) Manu Garcia retourne à City. Tout comme Moubandjé et Durmaz, qui ne seront plus téfécistes. » En revanche, la porte semble fermée pour Max-Alain Gradel qui n’a pas exclu un départ. « Pourquoi dites-vous le cas ! Max-Alain fait partie de l’équipe. Personne ne peut s’exonérer des contrats signés. Il a dit qu’il voulait qu’on discute, il n’est pas venu, or ma porte reste ouverte. Max est adorable et je l’aime beaucoup. »

Trois à quatre renforts attendus

Idem pour Ibrahim Sangaré et Christopher Jullien, dont le nom circule du côté du Celtic. Selon nos informations, Yaya Sanogo pourrait aussi s’en aller comme nous l’avait confié son agent : « la priorité est d’abord de parler avec les dirigeants toulousains pour savoir quelles sont les intentions du club. Yaya a une belle cote sur le marché, en Angleterre notamment et en Russie ». Parallèlement au dégraissage, le Toulouse FC a officialisé les prolongations de contrat de Quentin Boisgard (juin 2022), qui était prêté en National à Pau, Kalidou Sidibé (juin 2023) et Bafodé Diakité (juin 2023). Au niveau des arrivées, l’écurie toulousaine envisage de recruter "trois à quatre" joueurs selon le président Sadran.

C’est le cas en défense centrale où le profil de Pablo Martinez (Strasbourg, en fin de contrat) plaît beaucoup en interne d’après nos informations. Un milieu de terrain (numéro 10) est aussi ciblé. Enfin, un attaquant est aussi espéré. Si la piste menant à Silas Wamangituka (PFC) ne serait pas d’actualité, celle menant à Nolan Roux (Guingamp) a été un peu plus concrète. Un accord avait été trouvé avec le footballeur âgé de 31 ans, en fin de contrat en 2020 à l’EAG. Mais à l’heure actuelle, les Pitchounes seraient sur le point de boucler l’arrivée d’Efthymios Koulouris (PAOK Salonique) d’après L’Équipe. Un montant de 3,5 millions d’euros est évoqué. Toulouse est plus que jamais lancé dans son mercato. Un mercato que les Violets comptent bien réussir !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10