Après un nul à l’aller (1-1), le FC Barcelone et Chelsea se retrouvaient cette fois au Camp Nou dans le cadre des huitièmes de finale retour de Ligue des champions. A cette occasion, Ernesto Valverde alignait un 4-3-3 avec le trio Messi, Suarez, Dembélé. Côté Chelsea, Antonio Conte décidait de s’appuyer sur un 3-4-3 et titularisait Olivier Giroud en attaque aux côtés d’Hazard et Willian. Le Barça entrait parfaitement dans le match. Suite à une partie de billard à l’entrée de la surface entre Dembélé et Alonso, Suarez remettait pour Messi côté droit dans la surface. La Pulga glissait le ballon entre les jambes de Courtois (1-0, 2e). Depuis l’ouverture du score, le Barça reculait et subissait les assauts des Blues. Aux abords de la surface, Hazard décalait Willian dont la lourde frappe était bien captée par Ter Stegen (12e). Dominés au niveau de la possession, les Blaugranas doublaient la mise.

Messi récupérait le ballon dans les pieds de Fabregas et filait vers les buts. Le petit argentin servait Dembélé qui ajustait d’une lourde frappe Courtois (2-0, 20e). Ce deuxième but galvanisait le Barça. Iniesta effectuait un petit festival côté gauche et talonnait pour Suarez dans la surface, mais le buteur uruguayen butait sur Courtois (26e). Chelsea s’enhardissait à nouveau. Willian côté gauche semait la zizanie dans la défense du Barça et centrait pour Alonso dont la frappe était repoussée par Ter Stegen. Dans la foulée, NGolo Kanté parvenait à s’infiltrer dans l’axe et décochait une frappe trop croisée pour tromper Ter Stegen (38e). Les Blues se procuraient une ultime opportunité juste avant la pause. Sur coup-franc, Alonso enroulait bien son ballon qui s’échouait sur le poteau de Ter Stegen (45+1).

Messi annihile les derniers espoirs de Chelsea

Dès le retour des vestiaires, Chelsea frôlait la correctionnelle. Thibaut Courtois ratait sa relance, ce qui profitait à Luis Suarez mais le portier belge se rattrapait (48e). Quelques secondes plus tard, Giroud alertait Alonso dans la surface qui se faisait stopper irrégulièrement par Piqué mais l’arbitre ne bronchait pas (50e). Au plus fort de la domination des Blues, le FC Barcelone s’en remettait à Lionel Messi. Bien servi par Luis Suarez, La Pulga accélérait et trompait d’une lourde frappe entre les jambes Thibaut Courtois (3-0, 63e).

Dans la gestion désormais, les hommes d’Ernesto Valverde posaient le pied sur le ballon. Sur coup-franc, Messi voyait sa frappe enroulée légèrement déviée par Willian, repoussée par Courtois en corner (78e). Sur un corner frappé par Rakitic, Paulinho se détendait et smashait bien son ballon de la tête mais Courtois repoussait en corner (84e). Dans un ultime baroud d’honneur, Zappacosta alerté dos au but se retournait et décochait une belle frappe bien captée par Ter Stegen (87e). Quelques secondes plus tard, Rudiger voyait sa tête s’écraser sur la transversale de Ter Stegen (89e).

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Messi (9) : la Pulga a réalisé une entame canon. Trouvé dans la surface par Suarez, il trompe Courtois dans un angle impossible pour le premier but (1-0, 2e). Ses accélérations foudroyantes font mal à ses adversaires. Sur le deuxième but, il récupère le ballon dans les pieds de Fabregas avant de faire admirer sa technique et servir Ousmane Dembélé (2-0, 20e). Toujours aussi imprévisible dans le jeu, sa faculté à casser les lignes à lui tout seul reste exceptionnelle. Auteur du troisième but avec une frappe pleine de sang-froid qui lui permet d’atteindre les cent buts en Ligue des champions. Une performance XXL.

FC Barcelone

- Ter Stegen (6,5) : le portier allemand s’est montré plusieurs fois décisifs ce soir. D’abord sur une frappe de Willian qu’il capte avec sérénité. Puis sur une frappe à bout portant d’Alonso qu’il repousse avec brio (38e). Moins sollicité dans le second acte où il se couche bien cependant sur une frappe de Zappacosta (87e). Sauvé à deux reprises par ses montants. Il ne pouvait rien lui arriver ce soir.

- Jordi Alba (6) : le latéral gauche espagnol a bien muselé Moses sur son côté. Il s’est attelé à bien défendre et n’a pas trop participé aux tâches offensives dans le premier acte. Toujours aussi sérieux défensivement, il s’est imposé dans les duels et a passé une soirée tranquille.

- Umtiti (7) : le défenseur central tricolore a livré un match dans le match avec Olivier Giroud. Un duel où il a fallu jouer des coudes pour l’ancien lyonnais. Toujours aussi imposant dans le jeu, il rassure par ses interventions pleines d’à propos. Costaud dans les duels, il a encore été infranchissable ce soir.

- Piqué (7) : l’international espagnol demeure toujours aussi sérieux. Son art du placement et sa qualité dans la relance permettent à son équipe de se projeter rapidement vers l’avant. Il n’a pas hésité à se sacrifier pour son équipe comme sur cette frappe d’Alonso (62e).

- Sergi Roberto (5,5) : le latéral droit ibérique s’est souvent fait déborder par Willian notamment sur son côté. Il a éprouvé quelques difficultés à contenir la percussion de l’ailier brésilien. Une prestation plus que moyenne pour celui qui fut le héros de la remontada face au PSG la saison dernière.

- Iniesta (5,5) : finalement titularisé par Ernesto Valverde, le milieu espagnol s’est distingué par sa justesse dans les transmissions. Il a essayé de combiner sur son gauche comme sur son festival dans la défense où il trouve Suarez d’une talonnade (26e). Remplacé par Paulinho (55e) qui a permis au Barça de mieux tenir le ballon dans l’entrejeu. Aurait pu tromper Courtois sur une tête consécutive à un corner de Rakitic (84e).

- Busquets (6,5) : véritable métronome de son équipe, il demeure indispensable pour ses partenaires par sa faculté à jouer juste, à récupérer des ballons et à fluidifier le jeu. Capable d’alterner jeu court et jeu long avec aisance. Blessé sur un violent tacle de Moses, il a dû quitter prématurément les siens. Remplacé par André Gomes (60e) encouragé par le public du Camp Nou, il a été combatif et s’est évertué à jouer juste sans prendre beaucoup de risques dans le jeu.

- Rakitic (5,5) : l’international croate a essayé de toujours jouer vers l’avant et d’orienter le jeu en sollicitant notamment Ousmane Dembélé. Solide dans la transmission, il n’a pas pris de risque inconsidéré dans ses initiatives. Rigoureux dans son positionnement. Il s’est montré plutôt timide offensivement.

- Messi () :

- Suarez (5,5) : comme à son habitude, le buteur uruguayen a pesé sur la défense adverse. Toujours à l’affût de la moindre opportunité, c’est lui qui d’une remise astucieuse décale Messi sur le premier but (1-0, 2e). L’ancien attaquant de Liverpool aurait pu marquer en profitant d’une boulette de Courtois mais sa frappe a bien été repoussée par le portier belge (48e). Passeur décisif sur le troisième but inscrit par Messi (63e).

- Dembélé (6,5) : Positionné sur le côté droit de l’attaque catalane, l’ancien rennais a oscillé entre le bon et le moins bon. Capable de désarçonner la défense des Blues par ses accélérations, ou de gestes superbes, son premier but sous les couleurs Blaugranas est un modèle de sang-froid (2-0, 20e). Mais par la suite, il a perdu pas mal de ballons sur des transmissions à priori faciles. Auteur d’une intervention salvatrice devant Alonso dans la surface au moment où le milieu espagnol allait armer sa frappe (48e). Remplacé par Vidal (66e).

Chelsea FC

- Courtois (3) : battu rapidement par Lionel Messi qui glisse le ballon entre ses jambes, le portier belge n’a pas eu de temps d’acclimatation dans cette rencontre (3e). Un but sur lequel il n’était pas exempt de tout reproche. Même chose sur le deuxième but catalan où il pouvait mieux faire (20e). En seconde période, il était à nouveau à la limite et il s’inclinait de nouveau face à Messi (63e). Un match à oublier pour le gardien de 25 ans même s’il a fait quelques arrêts en fin de rencontre (79e, 85e).

- Rüdiger (3,5) : souvent pris à défaut par les attaquants adverses, il semblait nerveux et ne dégageait pas de sérénité. Souvent pris de vitesse par Messi et Dembélé, il était à la limite et multipliait les fautes. Une rencontre peu évidente où il a parfois payé la forte participation au jeu de Marcos Alonso. À la fin du match, il touchait la barre de transversale de Ter Stegen (90e).

- Christensen (3,5) : en difficulté face à Lionel Messi sur le premier but, le Danois était complètement dépassé face aux dribbles de l’Argentin sur le second signé Dembélé (20e). Une entame délicate pour lui dont il n’arrivera pas à se relever. En seconde période, il a eu un moins de difficultés sans pour autant se montrer flamboyant.

- Azpilicueta (3,5) : comme ses compères de l’axe, il n’a pas vécu une rencontre tranquille. Même s’il tenait bon dans la relance, l’Espagnol était loin d’être dans un grand jour. Il perdait d’ailleurs son marquage sur le troisième but de Lionel Messi. Il a parfois tenté d’apporter le surnombre offensivement mais ça n’a pas suffit.

- Marcos Alonso (6) : porté vers l’avant, le latéral gauche a eu néanmoins des difficultés à apporter du danger dans le camp adverse. Servi par Willian, il tentait sa chance d’une reprise de volée mais Ter Stegen s’interposait (37e). Sur coup franc, il touchait ensuite le montant du gardien allemand (45e +1). Un match très solide de sa part même s’il a souvent semblé esseulé. Averti pour une faute sur Paulinho (75e).

- Victor Moses (4,5) : peu avare dans les efforts, le Nigérian a fait l’essuie-glace sans rechigner. Néanmoins, il faisait preuve d’un manque de justesse dans les transmissions et avortait plusieurs initiatives de ses coéquipiers. Pas exempt de tout reproche sur le dernier but, il livre un match mi-figue mi-raisin. Remplacé par Davide Zappacosta (67e) qui s’offrait une belle frappe en fin de rencontre (88e).

- Kanté (6) : indispensable dans la récupération, le milieu français a encore une fois été à la hauteur du rendez-vous. Lancé dans la surface adverse, il a effacé deux défenseurs mais sa frappe fuyait le cadre (38e). Précieux dans ses remises et ses ouvertures, il a réalisé une prestation, de haut vol malgré le naufrage de sa formation.

- Fabregas (3) : pourtant bien rentré dans la rencontre, il perdait un ballon récupéré dans la foulée par Messi qui coûte le deuxième but des Barcelonais (20e). Une erreur lourde de conséquence qui ne lui ont pas donné beaucoup de confiance. Lent, souvent en décalage et peu inspiré, il n’a jamais semblé en mesure de forcer le verrou barcelonais.

- Willian (6,5) : bien rentré dans le match, le Brésilien s’est montré très actif. Servi à l’entrée de la surface catalane, il mettait rapidement Ter Stegen à contribution (12e). Il mettait à nouveau le feu en fin de première période en adressant un bon ballon à Marcos Alonso mais Ter Stegen veillait au grain (37e). Volontaire de bout en bout, le Brésilien a était l’un des seuls à mettre le danger dans le camp blaugrana.

- Hazard (3,5) : rempli d’envie mais un peu brouillon en début de rencontre, le Belge s’était rendu disponible a de nombreuses reprises. Pourtant au fil des minutes, il paraissait de plus en plus effacé. À l’image d’une frappe complètement ratée à l’heure de jeu (60e). Encore une fois il rend une copie décevante dans un grand rendez-vous. Remplacé par Pedro (82e) qui a eu très peu de ballons.

- Giroud (3) : utilisé dans un rôle de pivot qu’il affectionne, il n’a pas eu la réussite attendue. Rarement dans le tempo, il a souvent manqué de justesse techniquement. Des lacunes qui ne lui ont pas permis de peser sur la rencontre en première période. Averti pour contestation (50e). Il laisse sa place à Alvaro Morata (67e) qui n’a pas pu faire grand chose de plus.