« Rester à l’Olympique Lyonnais était un choix du cœur. Il me restait des choses à faire ici, je me sens bien, il y a tout, un stade magnifique, des supporters vraiment géniaux », a confié il y a un mois Corentin Tolisso. Quelques jours plus tôt, le milieu de terrain avait refusé de rejoindre Naples qui avait pourtant offert 37 millions d’euros pour le déloger de l’Olympique Lyonnais. Mais Tolisso n’était pas encore prêt à quitter son club formateur. Un club où, comme il l’a expliqué, il souhaite encore faire de belles choses cette saison. Et le joueur âgé de 22 ans a joint l’acte à la parole. Loin d’être perturbé par un été agité, il enchaîne les bonnes prestations cette saison. Toutes compétitions confondues avec les Gones, le Français a claqué 5 buts en 8 rencontres (1 lors du Trophée des Champions, 1 en Ligue des Champions contre Zagreb). En L1, il est le deuxième meilleur buteur du club avec 3 buts en 6 matches (5 en tant que titulaire) derrière Alexandre Lacazette.

Tolisso a inscrit un doublé mercredi soir face à Montpellier. Son état de forme enchante ses coéquipiers à commencer par Jérémy Morel, de passage en conférence de presse ce vendredi. « Le problème de Coco, c’est qu’il a tendance à fanfaronner après ses bons matches, il faut le calmer (sourires). C’est toujours plus sympa d’avoir Coco dans ces dispositions. Il marche sur l’eau. Il nous aide beaucoup à gagner les matches. Le brassard c’est peut-être un peu trop. Mais ce n’est pas moi qui décide (sourires) ». Celui qui décide, c’est justement Bruno Genesio. Et le coach rhodanien ne tarit pas d’éloges au sujet de Tolisso : « Les joueurs en pleine confiance s’expriment plus facilement. Coco, tout ce qu’il tente, il le réussit. Il est bien dans son corps, dans sa tête. Ce n’est pas une surprise pour moi. Sa décision l’a renforcé ».

Une polyvalence qui séduit

Genesio poursuit : « Son déclic ? Je pense que la réflexion qu’il a eue sur Naples l’a libéré d’un poids dur à supporter pour lui. Ça l’a emmené vers une exigence encore plus importante pour l’entraînement et le respect de son métier, comme il a des qualités au-dessus de la moyenne. Pour moi, il a fait le bon choix. Il en est persuadé. C’est un jeune joueur de 22 ans, il a besoin d’être dans un contexte où il se sent bien pour s’exprimer ». Et visiblement Lyon est le lieu parfait pour cela. Corentin Tolisso continue de s’imposer saison après saison, lui dont la polyvalence est appréciée. Capable de jouer latéral, celui qui évoluer jouer à tous les postes au milieu de terrain a notamment été aligné en 10 cette saison, en soutien de l’attaquant face à Zagreb en Ligue des Champions. « C’est un luxe parce qu’il est vrai que quel que soit le poste qu’il occupe, il est performant, avoue Genesio. Il faut continuer à travailler, à progresser. Mais c’est important d’avoir ce genre de joueur quand on sait tous ceux qui sont absents, ça nous laisse augurer de belles choses ».

Corentin Tolisso, lui, espère certainement pouvoir continuer ainsi et atteindre ses objectifs collectifs mais également individuels. Car le footballeur né en 1994 rêve logiquement d’être appelé avec l’équipe de France A. « Il l’ambitionne. Il a les qualités pour l’ambitionner, confie un Bruno Genesio qui reste malgré tout prudent à ce sujet. Je n’aime pas trop faire de commentaires sur l’équipe de France puisqu’il y a des gens qui sont payés pour faire la sélection. Aujourd’hui, il a atteint un niveau international. Pour faire une sélection, il y a plusieurs critères, notamment la gestion d’un groupe. Je ne sais pas s’il sera ou pas appelé. Mais il affiche le niveau d’un joueur international ». À Corentin Tolisso de poursuivre sur cette voie pour convaincre Didier Deschamps et son staff...