Javier Pastore ne s’est toujours pas imposé au PSG. 28 matches cette saison en Ligue 1, 6 en Ligue des Champions, mais peu de titularisations, bien qu’il soit inclus dans la rotation de Laurent Blanc. Ce statut, le milieu offensif s’en accommode. Alors que la saison touche à son terme, il a assuré, dans une interview accordée au média argentin Gol de Vestuario, qu’il se sentait bien à Paris et qu’il comptait y rester. « Je ne pense pas à partir. Je joue et gagne des titres, ce que je n’avais jamais réussi à faire dans ma carrière. En plus, je suis dans un grand club. Ce serait difficile de quitter le PSG. »

L’Argentin a admis qu’il admirait le projet parisien, dans lequel il se sentait pleinement intégré. « Quand je suis arrivé, en 2011, le PSG n’avait gagné que deux championnats dans son histoire et on en a remporté autant. L’équipe s’est très bien renforcée et aspire à gagner le maximum de trophées. » Un projet qui a selon lui provoqué une mutation dans les habitudes des Français. « La croissance du PSG a fait que les gens ont rompu avec la tradition du rugby et se sont mis à suivre plus le foot, mais les gens qui viennent nous voir sont plutôt là pour assister à un spectacle que pour encourager. »

Une pointe de déception dans cette déclaration, Pastore décrivant un public plus spectateur que supporter. Mais il n’y a donc pas de quoi le décourager. L’Argentin l’a dit et le répète, il se voit bien s’inscrire sur la durée à Paris, où il dispose encore de deux années de contrat. Restera-t-il au-delà, rien n’est moins sûr. Car s’il a réfuté l’idée d’un départ immédiat, l’Argentin a assuré que le championnat italien, qu’il a fréquenté avec Palerme avant de rejoindre la capitale française, gardait un attrait à ses yeux. « J’ai beaucoup aimé la vie et le jeu en Italie, si j’ai la possibilité d’y retourner, je le ferai avec plaisir. » On en reparlera assurément d’ici l’échéance de son contrat...