Ce vendredi, au Groupama OL Training Center, la conférence de presse de Bruno Genesio a été l’occasion pour l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais de faire un point sur le mercato hivernal à venir. Le technicien n’a pas fait dans la langue de bois, et a confirmé sa volonté d’accueillir un attaquant dans les semaines qui viennent, et pourquoi pas un certain Juan Iturbe : « L’idéal serait d’avoir un attaquant polyvalent, qui soit capable à la fois de suppléer parfois Alex (Lacazette), mais aussi d’occuper un poste dans le couloir. Oui, ça peut correspondre (à Iturbe). Est-ce que c’est un problème qu’il ait déjà joué la Ligue Europa ? Oui et non. Il y a la Ligue Europa, mais il y aura aussi d’autres matches à jouer. On sait qu’on aura besoin d’un joueur supplémentaire ».

Le profil et le nom sont lâchés : le joueur de l’AS Roma plaît au club septuple champion de France. Une idée qui ne vient pas de nulle part, bien au contraire même, puisque, dès l’été dernier, l’écurie rhodanienne s’était penchée sur le cas du joueur de 23 ans, espérant pouvoir boucler l’opération jusque dans les dernières heures du mercato estival, devant finalement renoncer suite à une volte-face du club de la capitale italienne. Avec de la suite dans les idées, les Gones n’ont donc pas définitivement abdiqué, et entendent tenter à nouveau leur chance au cours du mercato hivernal.

L’OL n’est pas seul sur les traces d’Iturbe

Mais l’OL a-t-il vraiment les moyens de ses ambitions ? En tout cas, ces dernières semaines, d’autres formations se sont manifestées plus activement. Car si les contacts n’ont selon nos informations jamais été vraiment interrompus entre Lyon et l’entourage du joueur, d’autres clubs ont eux été plus concrets dans leurs approches. Ainsi, toujours selon nos informations, trois écuries de Serie A sont plus que jamais décidées à boucler l’opération. Le Torino, l’Atalanta Bergame, et le Genoa : voilà les trois clubs qui sont pour le moment en avance sur le club de la capitale des Gaules au sujet de la signature de l’ancien espoir du FC Porto.

Les dirigeants du Genoa qui, faut-il le rappeler, entretiennent de bonnes relations avec les décideurs de l’AS Roma, ce qui pourrait faciliter les discussions, et ce même s’il existe un certain flou au club de la Louve. Depuis le départ du directeur sportif Walter Sabatini en octobre dernier, certaines formations ont en effet plus de mal à trouver un interlocuteur chez les Giallorossi. Quoiqu’il en soit, si l’OL veut récupérer l’international paraguayen sous contrat jusqu’en 2019 (11 matches avec la Roma toutes compétitions confondues cette saison), Jean-Michel Aulas et ses équipes vont devoir jouer des coudes et se montrer convaincants. À eux de trouver les bons arguments.