Si l’AS Monaco devrait se montrer très actif sur le marché des transferts, cela n’empêche pas le club de la Principauté de disposer de nombreux talents, comme Jérôme Phojo. Contacté par nos soins, le joueur vous raconte son parcours : « J’ai commencé le football à l’âge de 5 ans à l’AS Issou. À 12 ans, j’ai participé aux détections pour intégrer l’INF Clairefontaine où j’ai été accepté et dans le même temps j’ai signé un contrat aspirant avec l’AS Monaco. Avant de rejoindre Monaco, j’ai joué 1 an pour le FC Mantois et Sannois Saint-Gratien, et la 3ème année j’ai joué avec les 16 Nationaux de l’INF Clairefontaine. Durant ma 2ème année, j’ai remporté la Coupe Nationale des 14 ans avec la Ligue de Paris Ile de France. Après ces 3 ans, j’ai rejoint l’AS Monaco. Je suis un joueur axé sur la course, vitesse et endurance, mais je possède aussi des qualités techniques défensives : placements, récupérations, relances et le sans-froid en particulier. Sur le plan offensif, j’apporte très souvent le surnombre avec des débordements et des centres. Je n’ai pas de modèles particuliers, mais pour mon jeu je m’inspire de Philipp Lahm pour le côté défensif et de joueurs comme Dani Alves sur le plan offensif ».

Et s’il est encore loin de ses idoles, le défenseur progresse en tout cas, comme l’atteste sa saison : « J’ai joué essentiellement en CFA cette saison. Nous avons terminé 3èmes du championnat malgré un groupe assez jeune mais avec beaucoup de qualité et qui promet pour l’avenir. Sur un plan plus personnel, j’ai été déçu de notre défaite contre Nice en Coupe Gambardella (1/8e de finale) mais content d’avoir participé à certains entrainements avec les pros et d’avoir été titulaire lors du dernier match avec le groupe professionnel à Boulogne. Et puis être international U19, c’est une vraie fierté que j’avais déjà connu en U16 et que j’ai retrouvé cette année. Mais c’est aussi un honneur de défendre son pays face à d’autres nations. La sélection apporte énormément notamment dans le jeu où le niveau est plus intense qu’en CFA. On gagne en expérience et sur une durée plus courte ».

Doté d’une belle marge de progression, le latéral s’inscrit pleinement dans le projet de l’écurie du Rocher, déterminé à s’imposer au Stade Louis II : « Je suis encore sous contrat avec l’AS Monaco pendant 1 an. J’ai envie de continuer à évoluer dans ce club. Mon agent est d’ailleurs en discussions actuellement avec le club en vue d’un contrat professionnel. Maintenant rien n’est encore finalisé. Malgré les intérêts et les offres de certains clubs français et étrangers, mon objectif est de continuer à Monaco et d’y progresser. Un nouveau projet est en place, un coach de renommée internationale a signé. J’ai donc envie d’y faire partie ». La balle est donc dans le camp des dirigeants.