Paul Pogba voit enfin la lumière au bout du tunnel. Le Français devait revenir à Carrington et retrouver ses coéquipiers mais la pandémie de coronavirus a changé les plans. Sans compétition depuis le 26 décembre dernier, il a passé six semaines en convalescence après s’être fait opérer de la cheville, avant d’entamer sa réathlétisation. Ces derniers temps, il suivait un programme individualisé en compagnie de Michael Carrick, son ancien coéquipier, désormais adjoint d’Ole Gunnar Solskjaer.

Bruno Fernandes a brillé en l’absence de Paul Pogba

Avec la suspension du championnat, on n’est toujours pas près de revoir le joueur sur un terrain, lui qui vit déjà une saison quasi-blanche. Apparu 7 fois seulement en Premier League (5 titularisations, 2 passes décisives), il a passé la première partie de saison à l’infirmerie, avant d’y retourner après deux bouts de matches durant la période des fêtes. Durant son absence, Manchester United a galéré. Actuels cinquièmes du championnat après 29 journées, les Red Devils commençaient tout juste à retrouver des couleurs au moment où le coronavirus à forcer l’arrêt des compétitions.

Le mercato d’hiver est passé par là. Le club anglais en a profité pour faire Bruno Fernandes. Acheté entre 55 et 65 M€ en fonction des bonus, le Portugais a immédiatement rayonné. En 9 apparitions toutes compétitions confondues, l’ancien capitaine du Sporting CP a inscrit 3 buts et délivré 4 passes décisives. Évoluant derrière l’attaquant avec un soutien apporté par le duo Fred-McTominay ou Fred-Matic, il bénéficie d’une grande liberté dans le jeu de son équipe, prenant même sans attendre les clés du camion.

Quel avenir pour le Français ?

Dans ce contexte, il va falloir trouver une place à Paul Pogba. Ou pas. Car avec le mercato qui se profile et les envies de départ maintes fois répétées par le champion du monde et son agent Mino Raiola, Manchester United peut sérieusement se poser devant l’opportunité de vendre celui qui avait été recruté à l’été 2016 contre 105 M€. « Paul est notre joueur. Il lui reste deux ans de contrat, une année et une en option. Vous pouvez vous attendre à ce que Paul soit là la saison prochaine, oui », a pourtant martelé Solskjaer à Sky Sports en fin de semaine dernière.

Lors du retour des compétitions, il faudra faire une place dans le onze à l’ancien Havrais, qui était capitaine avant de se blesser. Après avoir trouvé une bonne formule, OGS va avoir droit à un casse-tête pour incorporer le joueur. À moins que le mercato en décide autrement. L’épidémie de coronavirus bloque pour le moment tous les calendriers mais le joueur aura sans doute toujours l’envie de partir. Le Real Madrid et la Juventus sont toujours à l’affût. Pour le plus grand bonheur de Raiola.