C’est le feuilleton de l’hiver outre-Manche. En fin de contrat en juin du côté d’Arsenal, Alexis Sanchez a d’énormes chances de quitter la capitale en janvier. Arsène Wenger semble même résigné et a déjà publiquement évoqué un départ de l’international chilien. Aux dernières nouvelles, Manchester City semblait être le destin privilégié par le joueur, et l’équipe en pole position pour se l’offrir. Mais vendredi, plusieurs médias annonçaient que Manchester United était entré dans la danse, avec une offre supérieure à celle des Citizens.

Les Red Devils seraient prêt à mettre environ 30 millions d’euros sur la table en plus d’inclure Henrikh Mkhitaryan dans le deal, alors que les Skyblues n’offrent "que" 25 millions d’euros. Ce samedi, on apprend via l’Independent et le Guardian, entre autres, que City n’a pas l’intention d’entrer dans une enchère folle et que même si le joueur plaît beaucoup, le club ne fera pas de follies. Ils seraient même prêts à y renoncer, quitte à le laisser rejoindre le voisin.

Il faut dire que les bonnes nouvelles concernant l’état de santé de Gabriel Jesus, finalement de retour d’ici trois semaines, rendent l’arrivée d’un attaquant moins prioritaire. Toujours est-il que le joueur lui aurait toujours en tête l’idée de travailler sous les ordres de Pep Guardiola. Si les Red Devils semblent donc avoir convaincu Arsenal, il faudra désormais convaincre l’international chilien. Autant dire que ce feuilleton est loin d’être terminé...