Le Times, le Mirror, Metro, le Daily Mail... Tous les tabloïds anglais, ou presque, font ce vendredi leur une sport sur la nouvelle : Manchester United, qui pourrait perdre Zlatan Ibrahimovic (35 ans) prématurément, entend doubler son rival Manchester City pour le transfert d’Alexis Sanchez (28 ans). Les Red Devils ont formulé une proposition à Arsenal à hauteur de 30 M€ environ, plus Henrikh Mkhitaryan (28 ans), qui n’entre plus dans les plans de José Mourinho, dans la balance.

Cette offre se rapproche des souhaits des Gunners, qui entendaient recevoir au moins cette somme pour le Chilien, sous contrat jusqu’en juin. Elle est également supérieure à la dernière offensive en date des Citizens, qui ont eux offert 25 M€ aux Londoniens pour leur n° 7. De quoi forcément faire réfléchir les pensionnaires de l’Emirates Stadium qui, malgré les propos d’Arsène Wenger, se sont faits à l’idée de perdre el Niño Maravilla.

Une tentative désespérée, des pistes de repli

Seulement, cette attaque de José Mourinho et son staff pourrait rester vaine. En effet, selon plusieurs titres britanniques, le Sud-Américain, convaincu par un Pep Guardiola qu’il connaît depuis le FC Barcelone, est déjà tombé d’accord avec les Skyblues sur les bases d’un contrat. Le Sun se veut même affirmatif, indiquant qu’il a dit non à la proposition de United, snobant ouvertement le Special One. Pas de quoi décourager le Lusitanien pour autant.

Le Telegraph annonce qu’en cas d’échec définitif dans ce dossier, MU dispose d’autres pistes de repli pour se renforcer offensivement. Le quotidien avance ainsi les noms de Jamie Vardy (Leicester City), Javier Chicharito Hernandez (West Ham) voire de Malcom (Girondins de Bordeaux). Autant de dossiers qui prouvent que Manchester United est bien décidé à frapper un coup d’ici la fin du mois.