Manchester United avait tout préparé pour faire monter la pression. Quelques minutes avant l’annonce officielle de la composition des Red Devils pour la réception de Southampton, le club mancunien avait posté un tweet plus qu’évocateur : « Des nouvelles de la compo dans 10 minutes » avec une photo du maillot floqué du 6 de Paul Pogba. Très attendu pour son grand retour à Old Trafford, le milieu de terrain français devait être la principale attraction de la soirée. Mais comme souvent, Zlatan Ibrahimovic aime ravir la vedette à ses coéquipiers.

À l’instar de ce qu’il aimait faire au Paris Saint-Germain, le Suédois n’a pas réalisé en énorme match en termes d’efforts. Il a souvent marché, parfois râlé, notamment sur Pogba, mais à la fin, il s’en est sorti avec un doublé. Auteur de quelques gestes de grande classe, comme une reprise de volée et une déviation acrobatique du talon sans contrôle, Ibra a une nouvelle fois été le héros de la rencontre. Buteur décisif lors du Community Shield contre Leicester (2-1), le Scandinave a marqué tous les buts de son équipe hier soir. Mieux, il s’est même permis de tirer le seul penalty de la rencontre alors que Wayne Rooney fêtait son 600e match sous les couleurs mancuniennes.

Comme à Paris, Ibrahimovic n’a donc pas tardé à s’imposer en patron. « J’en ai moins qu’en France, mais c’est plus dur ici. Tout est nouveau, c’est comme un puzzle à assembler. C’est un bon début, mais il faut prendre l’habitude de gagner. la part mentale est essentielle dans la victoire », a-t-il déclaré à l’issue du match dans des propos relayés par L’Équipe. Non mécontent de son match, Ibra impressionne. Auteur de quatre buts lors de ses trois premiers matches avec MU, toutes compétitions confondues, il réalise les mêmes débuts comptables qu’à son arrivée au PSG en 2012. De quoi faire taire les sceptiques sur sa capacité à s’adapter au football anglais...