13 points d’avance pour la Juventus en Italie, 17 points pour le PSG en France, 7 pour le FC Barcelone en Espagne. Dans ces championnats, le titre semble déjà quasiment acquis pour ces trois formations. Si vous voulez du suspense, cela se passe plutôt du côté de l’Allemagne, avec le retour du Bayern Munich sur le Borussia Dortmund, du Portugal, avec la remontée de Benfica sur Porto (avec un Porto-Benfica décisif prévu ce samedi) et bien sûr en Angleterre, où la lutte pour le titre concerne désormais exclusivement Liverpool et Manchester City après la défaite de Tottenham à Chelsea mercredi soir.

Manchester City et Liverpool, les deux nouveaux meilleurs ennemis en Angleterre, se tirent la bourre pour le sacre national. L’enjeu revêt plus d’importance chez les Reds, qui courent après la récompense depuis 1990 et qui n’ont jamais semblé aussi proches d’y parvenir depuis la fameuse saison 2013-2014 et la glissade de Steven Gerrard, alors que Manchester City se plaît dans le rôle du chasseur prêt à bondir pour récupérer son bien in extremis. Sur la forme du moment, les Citizens apparaissent peut-être un poil au-dessus. S’ils ont lutté pour battre West Ham le week-end dernier, ils ont remporté la Carabao Cup, ce qui donne toujours un surplus de confiance, ont infligé un 6-0 marquant à Chelsea ou encore 3-1 à Arsenal.

Un calendrier légèrement plus simple pour Liverpool

Liverpool, de son côté, a perdu un peu de son inspiration offensive ces dernières semaines. La large victoire 5-0 contre Watford le week-end dernier a mis fin à une séquence un peu plus compliquée, où Salah a moins brillé et où Liverpool, globalement, se créait moins d’occasions. Par contre, l’équipe dirigée par Jürgen Klopp a retrouvé une défense impériale et reste sur 4 matches, toutes compétitions confondues, sans encaisser le moindre but. La Ligue des Champions pourrait bien sûr jouer un rôle puisque les deux clubs y sont encore qualifiés. Manchester City devra terminer le travail contre Schalke 04 (victoire 3-2 à l’aller) alors que tout reste à faire pour Liverpool lors d’un périlleux déplacement au Bayern Munich (0-0 à l’aller). Le club qui parviendra le mieux à gérer l’avant et l’après-Coupe d’Europe sera sûrement titré en mai prochain.

Du côté du calendrier, accordons un léger avantage à Liverpool. Sur les 10 dernières rencontres restantes, les Reds affronteront les 4 dernières équipes du classement actuel (Huddersfield, Fulham, Cardiff, Southampton) et joueront 5 fois à domicile et 5 fois à l’extérieur, avec deux chocs au programme, contre Chelsea et Tottenham, à chaque fois à domicile. Attention toutefois au déplacement à Everton ce week-end dans le derby de la Mersey. Manchester City va lui se déplacer 6 fois sur 10, accueillera Tottenham mais surtout se déplacera à Manchester United (match décalé en raison de la FA Cup, où City est toujours en course). Pour le reste, ce sera des équipes de milieu ou bas de tableau. À dix matches du terme, les deux clubs savent que chaque erreur de parcours coûtera très cher.

Le calendrier de Liverpool :

Journée 29 : Everton-Liverpool
J30 : Liverpool-Burnley
J31 : Fulham-Liverpool
J32 : Liverpool-Tottenham
J33 : Southampton-Liverpool
J34 : Liverpool-Chelsea
J35 : Cardiff-Liverpool
J36 : Liverpool-Huddersfield
J37 : Newcastle-Liverpool
J38 : Liverpool-Wolverhampton

Le calendrier de Manchester City :

J29 : Bournemouth-Man City
J30 : Man City-Watford
J32 : Fulham-Man City
J33 : Man City-Cardiff
J34 : Crystal Palace-Man City
J35 : Man City-Tottenham
J32 : Man United-Man City
J36 : Burnley-Man City
J37 : Man City-Leicester
J38 : Brighton-Man City