« Un joueur doit être heureux pour tout donner sur le terrain ». Avec cette simple phrase, au micro de Sport 360° et The National, Mesut Özil (31 ans) en a dit beaucoup sur son début de saison. Le meneur de jeu, qui a cristallisé les tensions et les débats lors de la première partie de l’exercice suite à son agression avec Sead Kolasinac, est apparu libéré depuis Dubaï et le Nad Al Sheba Sports Complex, où Arsenal suit un léger stage de préparation pendant la mini-trêve en Premier League. « Est-ce que je prends du plaisir à nouveau ? Oui », a-t-il lâché.

Et il ne s’est pas caché, le champion du Monde 2014 - 15 titularisations en Premier League (1 passe décisive) - a été bien aidé par le changement d’entraîneur, Mikel Arteta ayant succédé à Unai Emery en fin d’année 2019. « Nous n’avons pas parlé en tête-à-tête, mais je le connais. Nous avons joué ensemble sous les ordres de Wenger. Il vient juste d’arriver, mais tout le monde sait ce qu’il veut. Notre but, mon but, c’est de tout donner sur le terrain pour aider l’équipe et je pense que le coach le voit, puisque je joue », a-t-il glissé avant d’insister.

Arteta, une bouffée d’oxygène pour Özil

« Personnellement, mon objectif a toujours été de rester en bonne santé et d’aider l’équipe. C’est mon objectif cette saison. Bien sûr, j’ai connu des moments difficiles avec Unai, alors que je ne jouais pas. Maintenant, je suis heureux, je joue. On va voir », a lancé l’ancien international allemand (92 sélections, 23 réalisations), persuadé que les Gunners peuvent encore redresser la barre d’ici la fin de l’exercice. « Nous vivons une saison difficile, mais nous voulons à nouveau gagner des matches, prendre des points et, qui sait, être parmi les quatre premiers en fin de saison », a-t-il confié avant de poursuivre.

« Notre objectif, c’est retrouver la Ligue des Champions. Cette année, nous avons eu des moments difficiles, mais je crois que nous sommes sur la bonne voie », a-t-il expliqué, évoquant son avenir. « À la fin de la saison, il me restera un an de contrat, alors on verra ensuite car je ne sais pas lire l’avenir. Ce que je peux faire, c’est tout donner pour l’équipe, pour moi, pour gagner et ensuite, on verra. Ce que je sais, c’est que je vais tout donner pour ce club, pour mes partenaires », a-t-il conclu. Motivé comme jamais.