Tenu en échec hier par Wolverhampton (0-0), Manchester United pointe à la sixième place de Premier League. Un classement loin d’être satisfaisant pour les Red Devils qui n’ont jamais vraiment digéré la retrait de Sir Alex Ferguson en 2013. S’il y a eu des titres à l’instar de la Ligue Europa 2016-2017, on n’aura jamais retrouvé une formation mancunienne dominante. Détenu par la famille Glazer - Avram et Joel fils de Malcom Glazer sont les présidents - le club du nord de l’Angleterre dispose pourtant d’une manne financière importante. On pense notamment aux transferts de Paul Pogba (105 millions d’euros), Romelu Lukaku (84,7 millions d’euros), Angel Di Maria (75 millions d’euros) et plus récemment Harry Maguire (87 millions d’euros).

Des investissements importants qui n’ont pas trouvé de suite dans les résultats sportifs. Estimé à 3,2 milliards d’euros, le club de Manchester United s’est surtout distingué par le développement de la marque et notamment une forte implantation sur le continent asiatique. Une stratégie qui a permis au club de devenir l’un des clubs les plus puissants financièrement. Si pour le moment la famille Glazer ne souhaite pas se séparer du club, Manchester United attise les convoitises. D’après les informations du tabloïd britannique le Mirror, le prince saoudien Mohammed bin Salman souhaite encore racheter le club.

Mohammed bin Salman vise aussi Newcastle

Il y a 18 mois, l’homme de 34 ans qui est l’héritier au trône d’Arabie Saoudite avait déjà tenté sa chance avec une belle approche. Il avait alors proposé 3,5 milliards de livres (un peu mois de 4,2 milliards d’euros) aux Glazer qui avaient poliment refusé cette offre en se déclarant non-vendeur. Pourtant, Mohammed bin Salman aurait envie de retenter sa chance dans le dossier et en aurait fait sa priorité. Son nom est cependant revenu un peu plus au nord du pays. Détenu par Mike Ashley, Newcastle United est actuellement en vente avec un prix fixé à 340 millions de livres (405 millions d’euros). À la tête d’un fonds d’investissement et travaillant en partenariat avec la femme d’affaires Amanda Staveley - qui est connu outre-Manche par rapport à sa relation avec le Prince Andrew - il essaye de prendre le contrôle des Magpies.

Néanmoins cela ne s’est pas encore vraiment matérialisé et le propriétaire actuel Mike Ashley a confirmé que le dossier était encore loin d’une conclusion. La possibilité de prendre en main Manchester United pourrait faire réfléchir Mohammed bin Salman. À la tête des Red Devils depuis 2005, la famille Glazer avait alors dépensé 790 millions de livres (940 millions d’euros) pour en avoir le contrôle. Une revente sera donc quoiqu’il arrive un gros coup financier de la part des propriétaires américains qui détiennent la franchise de football américain des Buccaneers de Tampa Bay. Alors que le rival et voisin de Manchester City est sous pavillon émirati depuis 2008, Manchester United pourrait également céder aux sirènes du Golfe.