Depuis que l’Inter Milan a décidé de lui retirer le brassard de capitaine, Mauro Icardi y a vu un signe fort. Convoqué pour le match de Ligue Europa face au Rapid de Vienne le 14 février dernier, quelques heures après avoir perdu le capitanat, l’Argentin a refusé de faire partie du voyage en Autriche. Depuis, l’attaquant nerazzurro n’est plus réapparu sous le maillot intériste et les rumeurs sur un possible départ ne cessent d’enfler. D’ailleurs, le message énigmatique du joueur n’a pas vraiment donné de garanties sur un possible retour à la normale.

Dans son édition du jour, la Gazzetta dello Sport rapporte pourtant que la direction milanaise tente d’y voir plus clair. Le quotidien transalpin révèle en effet qu’une conférence téléphonique s’est tenue samedi dernier entre les dirigeants du club et leur jeune président Steven Zhang. L’objectif du patron de l’Inter est clair : fixer une ligne de conduite ferme et précise pour s’éviter une fin de saison chaotique avec Icardi. Et si aucune tendance sur le bilan de cette réunion n’a filtré, le média italien indique qu’une tentative sera faite auprès du joueur.

L’Inter veut tenter de convaincre Icardi de rejouer

En clair, Icardi se réunira bientôt avec son entraîneur Luciano Spalletti, ses dirigeants et le responsable du corps médical Piero Volpi. En théorie, Icardi a récupéré de son pépin physique au genou droit et si le contrôle médical réalisé lors de cet entretien le confirme, l’Inter demandera alors à sa star ce qu’elle compte faire en vue du huitième de finale aller de Ligue Europa contre l’Eintracht Francfort. Icardi voudra-t-il rejouer en signe d’apaisement ? Du côté lombard, on espère que la réponse sera positive, car l’Inter attend d’Icardi qu’il vienne prêter main-forte à ses coéquipiers. Sauf que l’optimisme n’est pas de mise selon la Gazzetta. Les Nerazzurri estiment qu’il y a peu de chances pour que les deux parties voient le bout du tunnel dans cette affaire et Icardi pense que c’est l’Inter qui a tout fait pour en arriver là, écrit le journal. L’international albiceleste fera-t-il mentir tout son monde en faisant son retour dans le groupe jeudi prochain ?

Pour le moment, personne ne détient la vérité. Et ce ne sont pas les déclarations de la femme et agent du joueur, Wanda Nara, qui vont éclaircir les choses. « Si j’étais le problème, savez-vous si l’Inter m’aurait donné un coup de pied au c... et m’aurait interdit d’émission ? Je l’ai encore dit à l’Inter : si vous pensez que ma présence à la télévision est un problème, je suis prête à faire un pas en retrait. Mais on m’a dit que ce n’était pas le cas. (...) Si l’Inter gagne, c’est parce que Mauro n’est pas là. Si l’Inter perd, c’est à cause de Mauro. Est-ce toujours de sa faute ? Il a écrit une lettre, c’est vrai, mais qu’est-ce qu’il aurait dû faire d’autre ? De plus, ce n’est pas vrai que Perisic soit allé se plaindre de mes propos avec Mauro. Nous sommes une famille intériste, je n’ai toujours dit que des choses positives », a-t-elle déclaré hier sur le plateau de l’émission Tiki Taka. Une situation ambigüe que l’Inter devra tirer au clair une fois pour toutes.