Durant tout le mois de janvier, Olivier Giroud a espéré. Les planètes semblaient alignées et pourtant Chelsea a choisi de ne pas ouvrir la porte pour un départ de l’attaquant français, alors numéro 3 dans la hiérarchie des attaquants selon Frank Lampard et en fin de contrat en juin. Une drôle de décision qui a condamné l’attaquant français à espérer obtenir plus de temps de jeu dans l’optique d’une participation à l’Euro 2020. Ce qu’il avait fait. Mais l’épidémie liée au coronavirus est depuis passée par là.

Courtisé par l’Inter Milan puis par la Lazio Rome en janvier dernier, l’attaquant de 33 ans garde toujours la cote en Italie, pays friand de joueurs en fin de contrat, peu importe leur âge. La préférence de Giroud allait vers l’Inter Milan, avec un entraîneur qu’il connait bien, Antonio Conte mais à force de le faire patienter, le club lombard avait perdu des points que la Lazio s’était empressée d’attraper au vol. Comme nous vous l’avions relayé, la Lazio était aussi prête à formuler une proposition de contrat de 3 ans, contre 2 à l’Inter.

L’Inter va proposer une option

Or, selon les informations de Tuttosport, Giroud est désormais bien décidé à poser ses conditions, notamment auprès de l’Inter Milan qui a récemment réactivé le dossier. Le Français souhaite un contrat de 3 ans, ce qui est loin d’être classique à son âge, alors que l’Inter lui faisait miroiter un bail de 2 ans. Après l’échec du départ en janvier et les hésitations de l’Inter, l’ancien Gunner ne veut plus se faire avoir.

Si la Lazio semble toujours sur le coup, les conditions financières proposées seraient moins élevées que celles de l’Inter Milan. La presse italienne assure que les Nerazzurri pourraient accepter d’inclure une option pour le déclenchement d’une troisième année de contrat pour contenter Olivier Giroud. De quoi mettre un terme à ce feuilleton.