Depuis l’arrivée de Giuseppe Marotta, en tant que directeur sportif de la Juventus après huit saisons passées à la Sampdoria Gênes, la Juventus a repris quelque peu de sa superbe après plusieurs saisons assez ternes ( 7ème à deux reprises). A l’image de son stade où la Vieille Dame a souhaité détruire le vétuste Stadio Dell Alpi pour rentrer dans l’ère du football moderne. Avec la création du Juventus Stadium appelé désormais l’Allianz Stadium depuis le 1er juillet 2017, le récent finaliste de la Ligue des Champions a restructuré son équipe en l’espace de cinq saisons. Si on pense aux juteux transferts de Miralem Pjanic, Gonzalo Higuain ou encore de Paulo Dybala, le sextuple champion d’Italie a construit sa suprématie nationale grâce à des joueurs arrivés libre de tout contrat.

Le début de cette politique de transfert avait démarré dès la prise de fonction de Beppe Marotta qui avait su récupérer Andrea Barzagli en provenance de Wolfsburg quasiment gratuitement. Le club bianconero avait versé 300 000 euros au club allemand pour rapatrier le champion du monde 2006 de l’autre côté des Alpes. Toujours dans la charnière centrale, on oublie souvent que Fabio Cannavaro est revenu du Real Madrid comme un joueur libre. Un an plus tard, les dirigeants bianconeri vont s’offrir sans doute l’un de leurs plus beaux coups avec la venue d’Andrea Pirlo en provenance de l’AC Milan. Massimiliano Allegri, entraîneur du club lombard à cette époque, ne voulait plus du maître à jouer formé à Brescia. Le constat est sans appel : c’est la Juventus qui rafle le Scudetto au nez et à la barbe de l’AC Milan qui finit à la seconde position.

Une plus-value de plus de 100 M€ pour Pogba

Mais là où le club d’Andrea Agnellli va frapper l’un des plus gros coups, c’est bien avec Paul Pogba. Le milieu de terrain français formé au Havre est cantonné au banc avec le Manchester United de Sir Alex Ferguson. Rafael, latéral de formation, lui étant préféré pour pallier les blessures de Paul Scholes, il décide de quitter librement les Mancuniens pour découvrir la Serie A sous les ordres d’Antonio Conte. L’effet est immédiat ou presque, puisqu’il va ouvrir son compteur-but avec les Bianconeri contre une certaine équipe du Napoli. En Italie, Paul Pogba enchaîne les matches et par conséquent les buts et les passes décisives en 4 saisons (178 matches pour 34 buts et 43 passes décisives). A l’été 2016, les dirigeants de Manchester United veulent absolument le récupérer et offre près de 105 millions. Il s’agit également de la plus-value la plus importante réalisée par la Juventus puisque Paul Pogba n’avait rien coûté aux Juventini.

Cependant, Beppe Marotta ne s’est pas arrêté là puisque des joueurs comme Luca Toni, Fernando Llorente, Dani Alves ou encore Sami Khedira ont été raflés durant des périodes estivales. Les dirigeants bianconeri sont toujours à l’affût de certains coups et même dans les sections jeunes. En juin 2014, elle va réussir à chiper Kingsley Coman au Paris Saint-Germain. A l’époque, l’ailier gauche français avait rayonné durant la Youth League où les jeunes du PSG avaient notamment affronté un certain Real Madrid. Peu utilisé par Carlo Ancelotti puis par Laurent Blanc, il décide de signer professionnel... à la Juventus. Depuis ce fameux jour, les dirigeants parisiens ont redoublé de vigilance car le club italien a essayé de piquer Jonathan Ikoné mais Nasser Al-Khelaïfi l’a très vite fait passer professionnel pour éviter la même mésaventure.

Toutefois, certains joueurs ne se montrent pas au niveau auquel on les attendait. Ce fut le cas pour l’ancien défenseur brésilien Lucio. Arrivé libre en provenance de l’Inter Milan en juillet 2012, l’ex-joueur du Bayern n’a jamais su se faire une place dans une défense qui avait commencé à prendre quelques automatismes entre les Bonucci, Barzagli et autre Chiellini. Mais il n’est pas le seul, il y a eu aussi Norberto Neto. Arrivé libre de la Fiorentina, le portier brésilien était annoncé comme le successeur de Gianluigi Buffon. Mais comme de nombreux gardiens avant lui, Neto s’est vite retrouvé dans un constat d’échec et a décidé de voir si la pelouse était un peu plus verte à Valence, où il est désormais un gardien titulaire. Avec l’arrivée d’Emre Can qui se fait de plus en plus sentir, la Juventus ajouterait encore une fois un joueur à paramètre zéro. Il pourrait ne pas être le dernier puisque les Bianconeri restent vigilants sur de nombreux dossiers...