Didier Deschamps explique pourquoi Upamecano, Mendy, Aouar, Dembélé et Pléa ne sont pas là

Comme lors de chaque rassemblement des Bleus, Didier Deschamps doit faire des choix. Certains arrivent, d'autres partent. Le sélectionneur a justifié les principales absences de la liste de 26 joueurs convoqués pour affronter la Finlande, le Portugal et la Suède lors de la trêve de novembre.

Prolongé et augmenté, Didier Deschamps a de quoi avoir le sourire
Prolongé et augmenté, Didier Deschamps a de quoi avoir le sourire ©Maxppp
La suite après cette publicité

Difficile de prévoir la liste de Didier Deschamps pour l'Euro 2020, disputé du 11 juin au 11 juillet 2021, mais impossible d'ignorer que le sélectionneur s'appuie sur un gros noyau de joueurs dont il ne veut pas se passer. A chaque rassemblement, néanmoins, entrent et sortent plusieurs têtes, selon les formes et les méformes du moment. A l'approche des 5e et 6e journées de la Ligue des Nations (face au Portugal et contre la Suède), décisives dans l'optique de la qualification pour le Final 4 disputé du 6 au 10 octobre 2021, Didier Deschamps a fait appel à un groupe de 26 joueurs. Et comme souvent, des joueurs précédemment convoqués manquent à l'appel.

Kurt Zouma préféré à un Dayot Upamecano "un peu moins bien"

Titulaire aux côtés de Clément Lenglet pour sa première chez les A, il y a un mois contre l'Ukraine (7-1), Dayot Upamecano avait semblé tétanisé par l'enjeu. Indiscutable au RB Leipzig, le défenseur central de 22 ans a pris part à la débâcle des siens contre Manchester United (5-0), il y a dix jours, et était présent lors de la défaite de Gladbach qui a suivi, en Bundesliga (1-0). Malgré un succès face au PSG, hier, Didier Deschamps a choisi de se tourner vers Kurt Zouma, titulaire indiscutable dans une équipe de Chelsea invaincue depuis sept matches. Dayot Upamecano avait lui été appelé chez les Espoirs, mais son club vient de communiquer sur une blessure qui devrait l'éloigner des terrains pendant 15 jours.

Didier Deschamps a expliqué son choix de ne pas appeler Upamecano, à qui il ne ferme pas la porte. «Il y a une concurrence importante au poste de Dayot Upamecano. Il a fait de bonnes choses avec nous, il est dans une période un peu moins bien. Il peut toujours faire mieux, il le reconnaît, il y a eu une part d’émotion quand il est venu en septembre et en octobre. C’est un jeune joueur qui a le potentiel, il enchaine beaucoup de matchs. Si ce n’est pas lui (qui sort de la liste), c’est un autre. En l’occurrence, il y a de la concurrence et Kurt Zouma est très bien en ce moment avec Chelsea. La porte n’est pas fermée, je fais ce choix-là aujourd’hui car cela me semble logique. Ferais-je le même en mars ou juin ?,» a lancé DD, laissant planer le suspense.

Lucas Digne et Lucas Hernandez devant Ferland Mendy, pour services rendus

Appelé en sélection pour palier le forfait d'Hernandez l'an passé et présent en octobre dernier, Ferland Mendy a disparu de la liste, alors même qu'il est indéboulonnable au Real Madrid. «Concernant Ferland Mendy, je connais ses capacités et sais qu’il joue avec le Real Madrid. C’est avant tout un arrière gauche. De par ce qu’ont réalisé avec nous Lucas Digne et Lucas Hernandez lors des deux derniers rassemblements et leur expérience, ils méritent d’être là. Au poste de latéral gauche il y a beaucoup de joueurs. Je ne vais pas en prendre 3 ou 4. Si c’est pour ne pas les utiliser, je préfère prendre davantage d’éléments offensifs afin d’avoir plusieurs options,» a justifié Didier Deschamps, qui fait confiance aux «anciens».

Nabil Fékir donne "plus de garanties" qu'Houssem Aouar

Comme Dayot Upamecano, il s'était vu offrir sa première titularisation en bleu face à l'Ukraine, le 7 octobre dernier. Malgré la large victoire des Bleus, le milieu lyonnais de 22 ans n'avait pas ébloui. 58 minutes et puis s'en va. «Question de rentabilité par rapport à d'autres joueurs aux même profil. Il est venu, il est à la disposition des Espoirs et de Sylvain Ripoll. Comme Mattéo Guendouzi, Jonathan Ikoné, Dayot Upamecano, je peux vous les citer. Aujourd'hui, dans le profil d'Houssem, j'ai Nabil Fekir. Il (Houssem Aouar, ndlr) est venu, on a vu certaines choses. Il y en a d'autres. A ce poste, dans ce registre spécifique, je considère que Nabil donne plus de garanties», a expliqué Didier Deschamps au sujet du milieu lyonnais, qui n'a pas disputé l'intégralité des deux dernières rencontres de l'OL.

L'ailier Marcus Thuram oui, la pointe Alassane Pléa non

Surprise du chef, Marcus Thuram, 23 ans, 3 buts et 5 passes décisives en 10 matches disputés avec le Borussia Monchengladbach cette saison, a été appelé pour la première fois chez les A. Un choix fait au détriment d'Alassane Pléa, 27 ans, son coéquipier en club, auteur de 4 buts et 4 passes en 8 matches. «Il a déjà été très efficace. Il a déjà été avec nous, même s'il n'a pas eu énormément de temps de jeu (10 minutes face à l'Uruguay en octobre 2018, ndlr). Thuram est plus à l'aise sur un côté, il a un profil différent des autres joueurs que j'ai. Alassane aurait mérité, comme d'autres. Je fais des choix, je ne juge pas sur un seul match. Je regarde ce qu'il a fait. Avec mon staff technique, on regarde un match tous les trois jours. Pléa, on lui demande d'être efficace, il l'a été face au Shakhtar (triplé). Il doit continuer, il est candidat pour être dans la liste. Aujourd'hui, c'est Marcus Thuram,» s'est justifié Deschamps, qui ne veut pas mettre de bâtons dans les roues d'Olivier Giroud.

Ousmane Dembélé est toujours dans le viseur

Absent des Bleus depuis un Pays-Bas France, disputé il y a maintenant deux ans, le champion du Monde Ousmane Dembélé est-il toujours suivi par Didier Deschamps et conserve-t-il une chance d'évoluer un jour en équipe de France ? « Bien sûr, je regarde le Barça. Pas que pour lui, parce que j'en ai d'autres, dont deux qui sont là. Ousmane revient d'une très très grave blessure, il a repris. Il fait 60 minutes, une mi-temps, 30 minutes, 20 minutes, il faut lui laisser du temps. Je sais de quoi il est capable, il était avec nous il y a deux ans. Après, il a eu des problèmes physiques. A lui de retrouver tout son potentiel. Ce n'est pas encore le cas et c'est normal, » a expliqué Didier Deschamps, qui laisse la porte ouverte à l'ailier du FC Barcelone de 23 ans, apparu sept fois sous la tunique blaugrana cette saison (2 buts, 1 passe décisive).

Plus d'infos

Commentaires