La rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National 1 est confirmée !

La commission d'appel de la DNCG a confirmé la rétrogradation des Bordelais en National 1 prononcée le 14 juin dernier.

Gérard Lopez pendant une conférence de presse
Gérard Lopez pendant une conférence de presse ©Maxppp

Une saison à oublier. Les Girondins de Bordeaux et ses supporters avaient déjà énormément souffert pendant cet exercice 2021/2022, avec cette relégation en Ligue 2. Lanterne rouge de première division, les Bordelais ont ensuite essuyé une deuxième relégation, dans les bureaux cette fois, puisqu'à la mi-juin, la DNCG a décidé de rétrograder le club en National 1, le troisième échelon du foot français.

La suite après cette publicité

Ce mercredi, les Girondins de Bordeaux jouaient leur dernière chance de pouvoir jouer la Ligue 2 cette saison, avec cet appel devant la commission d’appel DNCG de la Fédération. Cette dernière attendait notamment des garanties et un plan concret de Gérard Lopez, le patron de l'écurie girondine, qui n'a donc visiblement pas réussi à la convaincre. Les sommes récupérées via le transfert d'Aurélien Tchouaméni de Monaco à Madrid (8 millions d'euros) ou cet apport de 10 millions d'euros de la société Jogo Bonito appartenant à Lopez n'ont pas été suffisants.

C'est pratiquement fini

Que va-t-il se passer maintenant ? Il faut dire que les Bordelais ont encore quelques minimes chances d'espérer obtenir ce maintien en Ligue 2, en passant par le Tribunal Administratif qui peut suspendre provisoirement cette décision. Les dirigeants girondins ont visiblement l'intention de le faire, tout comme ils pourraient aussi passer par le CNOSF. Mais c'est, a priori, sans trop d'espoir, et tout indique que le club devra rester en National 1.

Et sachant que c'est financièrement impossible pour le club d'évoluer à ce niveau avec les revenus très bas que perçoivent les clubs, l'hypothèse la plus probable à l'heure où ces lignes sont écrites reste celle d'un dépôt de bilan. Autant dire que l'été va être très long sur les rives de la Garonne...

Plus d'infos

Commentaires