OM - ASSE : les notes du match

En clôture de la 27e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille recevait l'AS Saint-Etienne ce dimanche soir à l'Orange Vélodrome. Devant leurs supporters, les hommes de Rudi Garcia ont enchaîné un cinquième match sans défaite puisqu'ils se sont imposés sur le score de 2-0.

Mario Balotelli a encore marqué avec l'Olympique de Marseille
Mario Balotelli a encore marqué avec l'Olympique de Marseille ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après la victoire du LOSC face à Dijon (1-0) et le carton de l'Olympique Lyonnais contre Toulouse (5-1), l'Olympique de Marseille, sixième avec 41 points, défiait ce dimanche soir l'AS Saint-Etienne, quatrième avec deux points de plus, à l'Orange Vélodrome. Sur une belle série de quatre matches sans défaite, le club phocéen avait l'occasion de passer devant son adversaire du soir en cas de succès, et donc de revenir à cinq points de l'OL et dix des Dogues. De son côté, la formation stéphanoise pouvait conserver sa quatrième place et ne garder que trois points de retard sur les Gones, mais il fallait s'imposer en terres phocéennes. Pour cette rencontre, Rudi Garcia optait une nouvelle fois pour un 4-4-2 avec comme seul changement Sarr à la place d'Amavi en défense. L'ancien Messin prenait place côté droit et Sakai passait de l'autre côté. Dans les rangs stéphanois, Jean-Louis Gasset alignait un 3-5-2 avec les titularisations de Debuchy et Hamouma.

Dès le coup d'envoi, les Phocéens ne perdaient pas de temps pour mettre de l'impact et de l'agressivité face aux Verts. Et rapidement, les locaux se procuraient une occasion. Lancé par Thauvin, Lopez levait la tête et servait Balotelli. L'attaquant italien écrasait cependant trop sa frappe, captée par Ruffier (6e). Mais la deuxième était la bonne pour l'OM et l'ancien joueur de l'OGC Nice. Sur un corner frappé par Thauvin, «Super Mario», au duel avec Perrin, envoyait le ballon au fond des filets d'une reprise acrobatique (12e, 1-0). L'ASSE réagissait derrière mais Sarr sauvait l'OM devant son but, alors que Polomat rôdait pour reprendre un excellent centre de Khazri (15e). Mais offensivement, les Verts étaient trop timides, et les Phocéens en profitaient pour doubler la mise. Servi côté gauche, Ocampos se mettait sur son pied droit et sa frappe était déviée de la main par Debuchy. M. Turpin n'hésitait pas et désignait le point de penalty. Thauvin s'élançait et transformait (21e, 2-0). Et les locaux ne s'arrêtaient pas là.

L'OM moins convaincant après la pause

Après une belle claquette de Mandanda sur un corner rentrant de Khazri, les Phocéens partaient en contre. Ocampos trouvait alors Thauvin mais le champion du Monde croisait trop sa frappe (24e). Le rythme redescendait considérablement ensuite. Les joueurs de Rudi Garcia ne créaient plus vraiment le danger, tandis que les Verts n'arrivaient pas à inquiéter Mandanda. L'OM menait donc 2-0 à la pause. Au retour des vestiaires, les Olympiens voulaient marquer ce troisième but rapidement. Après un joli mouvement, Balotelli cherchait la lucarne mais sa frappe enroulée fuyait le cadre (53e). De son côté, Ocampos voyait son tir être capté par Ruffier (56e). Sur la relance, Khazri venait d'ailleurs fixer la défense pour servir Hamouma. Ce dernier manquait alors sa frappe et le Tunisien était trop juste pour reprendre au deuxième poteau (57e). Voyant son équipe gérer cette avance, Rudi Garcia faisait alors tourner avec l'entrée en jeu de Luiz Gustavo à la place de Germain (66e).

Peu de temps après ce changement, Hamouma avait l'opportunité de relancer les siens. Au deuxième poteau, il était cependant repris au dernier moment par Ocampos, partout sur le terrain ce soir (68e). Le Stéphanois cédait ensuite sa place à Diony (70e). Sur le terrain, Kamara lançait Thauvin dans la profondeur mais ce dernier ne trouvait pas Balotelli dans l'axe (71e). L'international français cadrait ensuite un coup-franc que Ruffier sortait de justesse (73e). Si le portier stéphanois avait beaucoup de travail, ce n'était pas vraiment le cas de Mandanda, qui réalisait une première intervention sur un centre intéressant de Diony (75e). Dès lors, les changements se multipliaient des deux côtés. L'OM poussait toujours pour enfoncer le clou mais Ruffier restait vigilant sur une demi-volée de Lopez (81e), tandis que la tentative de Sanson passait au-dessus (83e). Et après cinq minutes de temps additionnel, M. Turpin sifflait la fin du match. L'OM s'imposait donc 2-0 contre l'AS Saint-Etienne et prenait ainsi la quatrième place.

Revivez le film du match sur notre live commenté.

L'homme du match : Duje Caleta-Car (8) après un début de saison compliqué, l'international croate a désormais pris ses marques. Et au vu de sa prestation ce soir, ce dernier semble irremplaçable en charnière centrale, tout comme Kamara. En première période, il n'a perdu aucun ballon et a réussi toutes ses passes, lui qui est bien intervenu sur Khazri (23e). Dur sur l'homme et toujours en avance dans ses interventions, le Croate n'a rien lâché du début à la fin. 9 ballons gagnés, 100% de passes réussies au final : il a réalisé une prestation XXL !

Olympique de Marseille

  • Mandanda (7) : le gardien français a vécu une première période très tranquille. Alors que les Verts n'ont tiré qu'une seule fois (non cadré), le champion du Monde n'a eu qu'à relancer et sortir un corner rentrant de Khazri (23e). En deuxième période, il a eu un tout petit peu plus de travail. Auteur d'une magnifique sortie sur un centre de Diony (75e), il a également capté deux coups de tête de Beric (63e, 77e). Un match impeccable de sa part.

  • Sarr (6,5) : en l'absence d'Amavi, suspendu, l'ancien Messin était titulaire au poste de latéral droit, Sakai passant à gauche. Le joueur de 27 ans a bien contenu Polomat ou encore Khazri, mais il a surtout sauvé les siens en réalisant un tacle exceptionnel devant Polomat qui allait marquer (15e). Offensivement, il a cependant moins apporté que d'habitude.

  • Kamara (7,5) : toujours titulaire aux côtés de Caleta-Car, le défenseur de 19 ans a été impeccable. Toujours propre dans ses interventions, comme à la 14e minute, et dans la relance, il a notamment gratté 7 ballons en première période (meilleur total sur les deux équipes). En deuxième période, il a continué son excellent travail en repoussant des centres dangereux (49e, 62e) et un coup-franc de Khazri (60e).

  • Caleta-Car (8) : voir ci-dessus

  • Sakai (6,5) : cette fois-ci aligné côté gauche pour remplacer Amavi, l'international japonais n'a pas perdu ses repères. Rapidement sanctionné d'un avertissement pour une faute sur Khazri (4e), il a ensuite assuré sur son côté, Debuchy et Hamouma ne réalisant pas grand chose. Seul Khazri est passé pour chercher Polomat derrière (15e). Il faut dire qu'il a bien été aidé par Ocampos, infatigable comme d'habitude.

  • Thauvin (7,5) : le meilleur buteur de l'OM a encore frappé ce soir. Après avoir délivré une passe décisive sur corner pour l'ouverture du score de Balotelli (12e), le champion du Monde a fait le break pour l'OM en transformant parfaitement un penalty (21e). Il a cependant manqué le doublé en croisant trop sa frappe (24e), avant de trouver Germain sur coup-franc (45e+2). Après la pause, l'ailier phocéen s'est un peu moins montré mais a tout de même poussé Ruffier à sortir une claquette (72e).

  • Lopez (7) : comme lors des rencontres précédentes, le jeune milieu phocéen a pris les choses en main. Toujours disponible dans l'entrejeu, il a touché énormément de ballons (77 au total). Il avait les clés du camion et a vraiment organisé le jeu de l'OM. En fin de match, il a également pu tenter sa chance avec une grosse frappe sortie par Ruffier (80e).

  • Sanson (7) : alors que certains attendaient Luiz Gustavo dans l'entrejeu, le milieu phocéen a finalement conservé sa place dans le XI de départ. Et Rudi Garcia a bien fait ! Un peu moins offensif que Lopez, il a réalisé un gros travail devant sa défense, en multipliant les courses sur sa gauche ou sur sa droite pour venir récupérer le ballon. Il a donc eu un gros rendement au milieu. Remplacé par Strootman (86e).

  • Ocampos (7,5) : si Sakai n'a pas eu beaucoup de travail, c'est également grâce à lui. L'ailier argentin, peu en vue dans un premier temps, a réalisé un gros travail défensif, comme lorsqu'il est venu tacler Hamouma dans sa surface (38e) ou contrer une des tentatives de l'attaquant stéphanois (68e), et a récupéré quelques ballons (10). Sur le plan offensif, il a obtenu un penalty puisque Debuchy a contré sa frappe de la main (19e) et a adressé un caviar à Thauvin (24e). Il aurait pu enfoncer le clou au retour des vestiaires mais sa frappe a été stoppée par Ruffier (56e). Du début à la fin, il n'a pas cessé de courir.

  • Germain (5) : aligné une nouvelle fois à côté de Balotelli, le Marseillais n'a pas trouvé le chemin des filets comme la semaine dernière à Rennes (1-1). Moins trouvé que Balotelli devant, il a cependant beaucoup couru pour offrir une solution dos au but. Avant la pause, il a même cadré un coup de tête (45e+2). Finalement, il a été remplacé par Luiz Gustavo (65e) après n'avoir pas eu grand chose à se mettre sous la dent dans le deuxième acte.

  • Balotelli (7) : buteur lors de ses deux premiers matches à l'Orange Vélodrome, l'attaquant italien a continué sa belle série. Après avoir trop écrasé sa première tentative, finalement stoppée par Ruffier (6e), il a ouvert le score d'une belle reprise acrobatique sur un corner de Thauvin (12e). Sinon, il a beaucoup joué en pivot et a gagné plusieurs duels aériens. Auteur d'une frappe au-dessus après la pause (53e), «Super Mario» a ensuite laissé sa place à N'Jie pour la fin du match (79e).

AS Saint-Etienne

  • Ruffier (5) : le portier des Verts a été battu deux fois ce soir. Il a sorti un premier arrêt face à Balotelli (6e), mais l'Italien l'a ensuite fusillé à bout portant (12e). Thauvin l'a ensuite pris à contre-pied sur penalty (21e), avant qu'il ne capte une tête de Germain. Il a aussi repoussé une frappe de Lopez (81e).

  • Perrin (2,5) : le capitaine stéphanois a réalisé une piètre performance. Il s'est fait surprendre par Balotelli sur un corner marseillais, entraînant l'ouverture du score (12e). Il a également perdu un duel important face à Ocampos (25e). Remplacé par Beric (46e - note : 4). Ce dernier a essayé de peser sur la défense de l'OM à l'image d'un duel aérien remporté pour la première frappe cadrée du match pour l'ASSE (63e). Malheureusement, les Verts ne l'ont pas plus servi dans les airs.

  • Subotic (3) : l'international serbe a été en très grande difficulté ce soir. Souvent dépassé par la vitesse des Marseillais, il a également perdu des ballons importants comme face à Germain (43e). Finalement, il a terminé le match avec 10 ballons perdus.

  • Kolodziejczak (5) : le numéro 5 des Verts a été le meilleur des siens ce soir. En première mi-temps, il a été le plus solide des défenseurs stéphanois, mais n'a pas été épaulé par ses compères, comme lors d'un manque de communication avec Subotic (43e). Il a cependant perdu peu de ballons et en a récupéré 19, plus gros total de la soirée.

  • Debuchy (4) : l'ancien Lillois n'a pas été en réussite ce soir. Sur une frappe d'Ocampos, angle fermé, il a dévié le ballon de la main et provoqué un penalty (19e). Il a tenté d'apporter offensivement, sans y parvenir en première période. C'était beaucoup mieux dans le second acte, mais insuffisant pour les Verts. Remplacé par Vada (76e).

  • Aït-Bennasser (4,5) : arrivé cet hiver, le milieu prêté par Monaco a eu du mal face aux milieux marseillais. Il a touché énormément de ballons, mais lors des phases défensives, la vitesse de projection marseillaise l'a mis en difficulté. Il a terminé le match avec le meilleur total de ballons touchés (74).

  • M'Vila (3,5) : l'ancien Rennais a peiné à exister ce soir. Moins en vue que son compère du milieu, il a aussi été mis à mal par Sanson et Lopez, qui ont pris le pouvoir dans le cœur du jeu. Il n'a pas eu l'apport habituel, et ça s'est vu dans la construction du jeu stéphanois.

  • Polomat (4) : le remplaçant de Gabriel Silva, blessé, n'a pas réalisé un mauvais match. Parfaitement servi par Khazri, il a été devancé par Sarr, qui a sauvé les siens (15e). Défensivement, Thauvin l'a mis en grande difficulté mais il a sauvé devant ce dernier (71e). Frustrant pour lui qui n'a que trop rarement amené le danger vers l'avant.

  • Cabella (3) : l'ancien joueur de l'OM a été en grande difficulté. Discret en première période, il a essayé de perturber ses anciens coéquipiers sans réussir à amener le danger. Il a été relativement libre, mais il a fait plusieurs mauvais choix à l'image d'une passe pour Diony mal assurée (73e).

  • Khazri (3,5) : le numéro 10 stéphanois a été l'offensif le plus en vue en début de match avant de finalement disparaître au fur et à mesure du match. Il s'est baladé entre la défense de l'OM avant d'offrir le ballon à Polomat, finalement devancé par Sarr (15e). Il a ensuite tenté un corner rentrant, repoussé par Mandanda (24e). C'était à peu près tout pour lui, qui n'a pas pu retrouver le chemin des filets.

  • Hamouma (3) : l'ancien Caennais n'a pas pesé sur la défense de l'OM. Il a été totalement invisible dans le premier acte, incapable d'apporter le danger sur le but de Mandanda. Au retour des vestiaires, il a armé une frappe beaucoup trop croisée pour inquiéter le portier de l'OM (57e) avant d'être contré par Ocampos (68e). Remplacé par Diony (70e), qui a apporté un peu de vitesse.

Plus d'infos

Commentaires