Bundesliga : Schalke 04 va-t-il jouer le maintien cette saison ?

Massacré par le Bayern Munich (8-0), balayé par le Werder Brême (3-1) et humilié par le RB Leipzig (4-0), Schalke 04 a débuté la saison 2020/2021 de la pire des manières. Au moment d'affronter le Borussia Dortmund, le club de la Ruhr est dans une crise sans précédent. Le résultat de plusieurs années de gestion douteuse et d'une dynamique négative qui ne s'arrête pas.

L'équipe de Schalke 04 à l'échauffement
L'équipe de Schalke 04 à l'échauffement ©Maxppp

Début de saison catastrophique, entraîneur limogé, gestion chaotique et mercato surréaliste : la saison de Schalke 04 s'annonce très compliquée. Pourtant, cela n'a rien de surprenant pour les Knappen qui payent des années et des années d'erreurs en tout genre. Après la demi-finale de la Ligue des Champions 2011 et quelques années stables dans le haut de classement de la Bundesliga, Schalke 04 dégringolait lors de la saison 2016-2017 en se retrouvant rapidement relégable avant finalement de se sauver après une belle deuxième partie de saison. Sous l'impulsion du nouveau coach Domenico Tedesco, le club basé à Gelsenkirchen finira à une très belle deuxième place en 2017-2018 et les doutes seront vite balayés. Un arbre qui cachait la forêt. En perdant son groupe où une guerre interne faisait rage, le coach allemand ne parvenait pas à maintenir à flot le navire. Proche de la zone rouge, Schalke 04 va cependant se maintenir en terminant 14e en 2018-2019, mais décidera de limoger durant les dernières semaines de compétition Domenico Tedesco.

La suite après cette publicité

La saison dernière, l'optimisme semblait revenu avec David Wagner et une belle cinquième place sur la première partie de saison. Cependant, Schalke 04 est retombé dans ses travers et a terminé douzième. Preuve de cette dynamique chaotique, Schalke 04 est en train de devenir "le Toulouse allemand" avec 20 matches de suite en Bundesliga sans la moindre victoire. Le dernier succès des Knappen remonte au 17 janvier 2020 lors d'un match contre le Borussia Mönchengladbach. Il faut dire qu'au-delà des résultats sportifs, le club est à la dérive. Très touché par la crise provoquée par le coronavirus, Schalke 04 rencontre de gros problèmes financiers avec des dettes estimées à 200 millions d'euros. Ne parvenant pas à conserver ses meilleurs joueurs depuis des années et les perdant même libres, le club est loin d'être un modèle de gestion. Obligé de composer avec des moyens restreints lors du dernier mercato et sans leur président historique Clemens Tönnies (obligé de démissionner en juin dernier), Schalke 04 s'apprête à vivre une saison de tous les dangers.

Un groupe affaibli et une dynamique négative

Cet été, l'amour était dans le prêt pour Schalke 04 qui a perdu Weston McKennie (Juventus), Alexander Nübel (Bayern Munich), Sebastian Ruddy (Hoffenheim) Daniel Caligiuri (Augsbourg), Marcus Schubert (Francfort), Guid Burgstaller (Sankt-Pauli) et Cedric Teuchert (Union Berlin)... sans avoir les moyens de se renforcer. Si on ajoute les retours de prêts de Jonjoe Kenny (Everton), Jean-Clair Todibo (FC Barcelone), Michael Gregoritsch (Augsbourg) et Juan Miranda (Barcelone), il fallait que la direction se renforce intelligemment. Au final, Schalke 04 a misé sur le vétéran Vedad Ibisevic (Hertha Berlin), Gonçalo Paciência (Eintracht Francfort) doublé par André Silva dans son club, Frederik Rönnow (Eintracht Francfort) la doublure de Kevin Trapp avec les Adler et Kilian Ludewig (Salzbourg) qui évoluait l'an dernier en Championship avec Barnsley. Si Mark Uth, Nabil Bentaleb, Hamza Mendyl et Steven Skrzybski sont aussi revenus de prêts, Schalke 04 va surtout s'appuyer sur son centre de formation. Ainsi, Kerim Calhanoglu, Nick Taitague, Timo Becker, Malick Thiaw et Can Bozdogan ont été promus en équipe première. Si le centre de formation de Schalke 04 est assez performant, c'est aussi une stratégie risquée.

C'est avec toutes ces variables que David Wagner a tenté de résoudre l'équation. Finalement, le résultat a été très simple pour lui : 8-0 contre le Bayern Munich + 3-1 contre le Werder Brême = deux défaites en deux matches. Ce qui a conduit sa direction à le limoger immédiatement. Manuel Baum a donc pris sa place sans trop de réussite pour l'instant avec un nul acquis dans la douleur contre l'Union Berlin (1-1). Une dynamique très négative qui place Schalke 04 à la 17e place de la Bundesliga après 4 journées (également battu 4-0 par le RB Leipzig). Avec une défense apathique où la seule satisfaction de la saison dernière Ozan Kabak s'est pris une suspension de 5 matches pour un crachat.. Si on rajoute l'absence d'un milieu de terrain capable de tenir le ballon et d'un buteur fiable, le chantier s'annonce compliqué pour Schalke 04. Opposés au rival historique, le Borussia Dortmund ce samedi, les Knappen devront enfin gagner pour ne pas prolonger la crise qui les ronge depuis des mois.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires