Genk explique le transfert avorté de Joakim Maehle à l'OM

Annoncé tout proche de l'OM, le latéral droit danois avait finalement vu l'opération capoter. De quoi agacer fortement le joueur et la direction marseillaise. Aujourd'hui, Genk explique son choix de retenir le Scandinave.

Joakim Maehle avec le maillot de Genk, face à Liverpool
Joakim Maehle avec le maillot de Genk, face à Liverpool ©Maxppp
La suite après cette publicité

Bouna Sarr parti au Bayern Munich, l’Olympique de Marseille pensait avoir trouvé son remplaçant en la personne de Joakim Mæhle. Agé de 23 ans, le latéral droit danois évolue à Genk depuis 2017 et lui aussi pensait que son transfert à Marseille était bouclé. La Provence indiquait d’ailleurs que les dirigeants phocéens étaient persuadés d’avoir conclu l’affaire en échange d’un chèque de 8 M€ plus 4 M€.

Et puis Genk a tout annulé. Finalement obligé de rester en Belgique, le défenseur scandinave s’est remis au travail, il a d’ailleurs marqué un très joli but le week-end dernier contre Charleroi, mais non sans amertume. Interrogé par le journal de son pays BT, l'ancien pensionnaire d'Aalborg avait sèchement taclé son club. « J'ai signé sur mes papiers lundi soir, puis je reçois un appel de mon directeur sportif (Dimitri de Condé) dix minutes avant la fermeture, disant qu'il n'y a pas d'accord final parce qu'ils ont demandé un peu plus d'argent. (...) Je m'assois sans voix. Je jette le téléphone loin de moi. Je n'ai rien à dire. »

L'offre de l'OM était insuffisante

Un agacement également perceptible au sein du club français, et particulièrement chez le Head of Football, Pablo Longoria. «C'est la première fois que ça m'arrive dans le monde du foot. C'était particulier et je n'ai pas beaucoup aimé ce comportement, pour vous dire la vérité». Cité par le joueur, Dimitri de Condé est sorti du silence dans les colonnes de Het Laatste Nieuws pour expliquer le choix de Genk dans cette affaire.

« J'ai appris qu'il était en colère et cela a rendu les choses difficiles pour moi aussi. Je me rends bien compte que c'était une chance pour lui. (…) Ils (les dirigeants de l’OM, ndlr) pensent que nous aurions dû être plus flexibles. L'offre était attrayante et, en ces temps de crise sanitaire, beaucoup de clubs auraient directement accepté. Mais tout le monde doit s'y retrouver dans ce genre de transaction et ce n'était pas le cas pour nous », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que Maehle aura sans droit à son transfert « parce qu’il est trop bon pour rester à Genk ». Reste à savoir quand.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires