FC Barcelone : Ronald Koeman fustige l'arbitrage et la VAR après le défaite contre le Real Madrid

Battu par le Real Madrid dans le premier Clasico de la saison (1-3), le FC Barcelone est dixième de Liga. Après la défaite des siens, Ronald Koeman a cependant tenu à revenir sur l'arbitrage et l'utilisation de la VAR, à deux vitesses selon lui.

Ronald Koeman en train de donner des consignes en C1
Ronald Koeman en train de donner des consignes en C1 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Vainqueur de Ferencvaros (5-1) mardi soir dans le cadre de la 1ère journée de la phase de poules de Ligue des Champions, le FC Barcelone s'était donné un peu d'air. Car en Liga, le club catalan restait sur une défaite contre Getafe (0-1) et un nul face au Séville FC (1-1). Du coup, les Blaugranas n'avaient pas vraiment le droit à l'erreur ce samedi dans le Clasico face au Real Madrid. Malheureusement, Lionel Messi et les siens ont chuté au Camp Nou, sur le score de 3-1.

Un match marqué par ce penalty accordé à Sergio Ramos - transformé ensuite pour le but du 2-1 - pour un tirage de maillot du Français Clément Lenglet. Et Ronald Koeman ne digère pas du tout cette décision. «Je veux connaître votre opinion. Nous ne sommes pas d'accord, il n'y a pas penalty pour moi. J'espère qu'un jour, ils pourront m'expliquer la question de la VAR en Espagne. Nous jouons depuis cinq journées maintenant et seule la VAR a été contre le Barça. (...) La VAR peut être très bonne, mais pas pour toutes les équipes», a sorti le coach néerlandais devant les journalistes.

«Pour moi, une fois de plus, il n'y a pas de penalty»

Relancé sur cet accrochage dans la surface entre le Français et l'Espagnol, l'ancien sélectionneur des Pays-Bas a continué sur sa lancée : «je n'ai pas parlé à Lenglet mais j'ai vu la scène. Il y a faute de Ramos sur Lenglet. Ensuite, Lenget attrape Ramos, mais pas pour le repousser en arrière. De toute façon, il devait se jeter vers l'avant, pas vers l'arrière. Pour moi, une fois de plus, il n'y a pas de penalty.»

Ronald Koeman a ensuite terminé son intervention en évoquant le match de ses joueurs. Mais pour lui, la décision de l'arbitre a tout changé. «Nous avons fait un bon match, nous avons créé des opportunités, mais la décision du penalty a une influence directe. Je ne suis pas inquiet ou effrayé malgré ces deux dernières défaites (en Liga, ndlr), nous devons continuer à travailler comme ça, je n'ai aucun doute sur la qualité des joueurs», a conclu le coach de 57 ans. Une réaction sera attendue contre la Juventus la semaine prochaine.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires