Mercato : José Mourinho et Tottenham mettent le turbo !

Lancé dans le sprint final du mercato, Tottenham a décidé d'accélérer dans la dernière ligne droite. Et il devrait y avoir du mouvements dans tous les sens.

José Mourinho lors d'un match de Tottenham
José Mourinho lors d'un match de Tottenham ©Maxppp

Ce soir, Tottenham va affronter le Maccabi Haïfa en barrages de la Ligue Europa. En parallèle, les Spurs vont devoir jouer une autre partie. Cette fois-ci, sur le terrain du mercato. En effet, jusqu'au 5 octobre prochain, le club présidé par Daniel Lévy a de fortes chances d'être sur tous les fronts. En plus d'avoir réussi le gros coup Gareth Bale (en prêt), les Londoniens ont accueilli cet été Pierre-Emile Højbjerg (16,6 M€), Matt Doherty (16,8 M€) ou encore Sergio Reguilon (29,5 M€). Et ils ne vont pas s'arrêter là.

La suite après cette publicité

Des arrivées encore prévues

Ce n'est pas un secret, les Anglais sont en quête d'un élément offensif. Un dossier que José Mourinho a évoqué hier en conférence de presse. «Je suis optimiste, mais plus que cela, le sentiment que j'aime c'est que nous essayons tout pour le faire. Vous réussissez ou vous ne réussissez pas. C'est comme un match de football: vous gagnez ou vous ne réussissez pas, mais vous faites tout pour gagner. Pour le mercato, c'est pareil». Alors que les noms d'Arkadiusz Milik (Naples) et d'Andrea Belotti (Torino) ont été cités, c'est un autre joueur qui devrait arriver dans la capitale anglaise.

En effet, Skysports annonce que Tottenham discute avec Benfica afin d'obtenir le prêt de Carlos Vinicius (25 ans). Une option d'achat de 39,5 millions d'euros devrait être incluse. Les Spurs voient en lui un élément capable de venir jouer le rôle de doublure voire même concurrencer Harry Kane. Si ce dossier est prioritaire, le club de la capitale anglaise aimerait aussi un renfort en défense. La piste menant à Milan Skriniar (Inter Milan) est étudiée depuis des semaines. Mais Tottenham, qui compte formuler une proposition comprise entre 27 et 33 millions d'euros, doit composer avec des Lombards très fermes, puisqu'ils demandent 60M€. Et ils auraient décidé de fermer totalement la porte à un départ selon Sky Italia.

Un dégraissage à peaufiner

En parallèle, les Spurs suivent aussi la situation d'Antonio Rudiger, barré par la concurrence à Chelsea et prêt à relever un nouveau challenge. Une opportunité à saisir, toutefois d'autres écuries (PSG, Barça) ont un oeil sur lui. Occupé à recruter, Tottenham doit aussi gérer les éventuels départs. Ce n'est pas un secret, Dele Alli envisage de changer d'air, lui qui a été écarté lors des dernières rencontres. Le PSG discute à son sujet pour obtenir un prêt. Comme expliqué sur notre site, le milieu de terrain a pris des renseignements sur Paris auprès de Serge Aurier, passé chez les champions de France.

Concernant ce dernier, lui aussi, est potentiellement sur le départ. En effet, l'Ivoirien est courtisé par le Spartak Moscou, le Bayer Leverkusen ou encore l'AC Milan. Mais aucun de ces clubs n'est allé au bout de sa démarche pour le moment. Ils pourraient être doublés par l'OL dans la dernière ligne droite. Selon nos informations, les Gones pensent à lui. Mais au-delà de son prix (20M€), le joueur serait plutôt intéressé par Milan. Son coéquipier Ryan Sessegnon attise aussi les convoitises. Récemment, c'est le Celtic qui a approché les Spurs selon Skysports. Juan Foyth, lui, intéresse le Stade Rennais selon RMC Sport. La fin du mercato promet d'être agitée pour Tottenham.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires