OM : l'Atlético Mineiro prépare son divorce avec Jorge Sampaoli

L'entraîneur argentin se rapproche de jour en jour de la Canebière. Au Brésil, les médias préfèrent d'ailleurs évoquer désormais les modalités de la séparation à venir entre le technicien et son club.

Jorge Sampaoli lors d'un entraînement de l'Atlético Mineiro
Jorge Sampaoli lors d'un entraînement de l'Atlético Mineiro ©Maxppp
La suite après cette publicité

Jorge Sampaoli (60 ans) se rapproche tranquillement de l’Olympique de Marseille. Rapidement ciblé comme l’option numéro 1 pour remplacer André Villas-Boas et l’intérimaire Nasser Larguet, le technicien argentin de l’Atlético Mineiro refuse d’évoquer une quelconque fin d’aventure avec la formation brésilienne (avec laquelle il est lié jusqu’en décembre 2021). Pourtant, l’ex-coach de Séville est bel et bien en train de parler contrat avec les Phocéens.

Mardi dernier, nous vous révélions en exclusivité que l’OM et Sampaoli étaient tombés d’accord sur un bail courant jusqu’en 2023. Il ne resterait plus qu’à régler les modalités du salaire et de la composition du staff de l’Argentin. De son côté, l’Atlético Mineiro ne se fait plus d’illusions depuis plusieurs jours. Après vous avoir indiqué que le Galo n’excluait pas de mettre un terme au bail de son entraîneur, UOL Esporte nous apporte un peu plus de détails concernant le divorce en cours entre les deux parties.

Leonardo Jardim pisté

Sauf revirement de situation, les dirigeants locaux s’attendent bien à un départ après la fin du championnat brésilien (25 février). Une tendance confirmée par le comportement du club vis-à-vis de son entraîneur. UOL explique en effet que le service de communication « protège » moins Sampaoli face aux médias. En clair, les questions critiques ou liées à son avenir étaient édulcorées par le club (en raison de la situation sanitaire, les journalistes envoyaient leurs questions par SMS et elles étaient lues par un employé du club). Aujourd’hui, ce filtre n’existe plus.

Un changement d’attitude qui témoigne bien d’un club se préparant au départ de son entraîneur. Il se murmure même que certains partenaires économiques du club (dont les investissements servent à payer en partie joueurs et coaches) ne voudraient plus voir Sampaoli sur le banc la saison prochaine, et ce, qu’il y ait ou non un accord avec l’OM. Cependant, UOL précise que le but de l’Atlético Mineiro n’est pas de se fâcher avec l’Argentin. Si un divorce doit être prononcé, il doit se faire à l’amiable. Quant à la succession du Sud-Américain, deux autres noms ont rejoint Renato Gaucho (Grêmio) : Leonardo Jardim (libre) et Cuca (Santos).

Plus d'infos

Commentaires