OM : Grégory Sertic rompt enfin le silence sur sa saison blanche

En fin de contrat en juin prochain, Grégory Sertic va quitter l'Olympique de Marseille après une saison blanche. En plein confinement, le milieu de terrain de 30 ans est revenu sur sa situation délicate à l'OM et son avenir.

Grégory Sertic en novembre 2018 avant un match entre Francfort et l'OM
Grégory Sertic en novembre 2018 avant un match entre Francfort et l'OM ©Maxppp

Deuxième de Ligue 1 cette saison, l'Olympique de Marseille est bien parti pour retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine même si pour le moment, la Ligue 1, comme l'ensemble des compétitions, a été suspendue à cause de la pandémie de coronavirus. Durant cet exercice 2019-2020, André Villas-Boas a fait de belles choses avec un effectif souvent restreint. Et pourtant, un joueur n'a pas encore joué la moindre minute depuis le lancement de la saison : Grégory Sertic. Arrivé à l'OM en janvier 2017 en provenance des Girondins de Bordeaux, et prêté la saison passée au FC Zürich, le milieu de terrain français n'a pas eu l'opportunité de s'illustrer cette saison.

La suite après cette publicité

Très rare dans les médias, le joueur aujourd'hui âgé de 30 ans, dont le contrat arrive à son terme en juin prochain, a accepté de revenir sur sa situation pour beIN Sports, en évoquant tout d'abord cette saison sans temps de jeu : «aujourd'hui, je fais certes une saison blanche mais je m'entraîne très sérieusement, je suis professionnel. Le coach et les adjoints sont très contents de moi, ils n'ont rien à me reprocher. Je ne suis pas celui qui va foutre entre guillemets la merde dans un vestiaire, je ne suis pas comme ça, je n'ai pas été éduqué comme ça. Aujourd'hui, je fais ce qui est mon nécessaire. Si demain le coach fait appel à moi, je répondrai présent parce que je sais qu'à l'entraînement, je suis sérieux et je mets tout en avant pour réussir. Maintenant, c'est une situation compliquée, il faut la vivre comme elle est. Il y a pire aujourd'hui, notre situation n'est pas catastrophique. Il faut voir les choses du côté positif.»

«J'ai été blessé, ça m'a fait beaucoup de mal»

En plus de ne pas avoir joué avec l'équipe première, Grégory Sertic n'a pas non plus eu l'occasion de fouler les terrains avec la réserve. Une situation délicate pour le joueur, qui avait effectué un gros travail l'été dernier pour débuter la saison dans de bonnes conditions. «Tu as un goût d'inachevé parce que tu arrives ici avec des ambitions, tu arrives dans un grand club et il n'y a pas ces attentes-là. Malheureusement, comme dans la question précédente, j'ai été blessé, ça m'a fait beaucoup de mal. Et quand tu reviens, j'ai fait une très grosse préparation physique cet été pour être en forme... Et après, ce n'est pas ce qui se passe aujourd'hui, je ne fais pas un match mais je garde espoir de trouver un autre projet pour vraiment continuer à faire ce métier, ce métier que j'aime, cette passion. Et pour moi, c'est ce qui est le plus important aujourd'hui. Je reste passionné du football et ça, personne ne va jamais me l'enlever», a poursuivi l'ancien Bordelais.

Cependant, Grégory Sertic sait très bien qu'il y a pire comme situation, alors que celui-ci attend le mercato pour changer d'air. «Même si aujourd'hui c'est une situation délicate, le coach est content de moi, de mes entraînements. C'est comme ça, il ne faut pas pleurer sur son sort, il y a des choses bien plus graves dans la vie, il y a un mercato qui va arriver aussi et on va essayer de trouver une solution pour retrouver un peu ça. (...) Les envies, c'est de trouver un nouveau projet, un projet qui peut juste me faire retrouver le plaisir de la compétition, de me battre pour mes coéquipiers. Trouver un club tout simplement, en Europe, en France... J'adore la MLS, donc pourquoi pas. Je vais voir les propositions qu'il y a. On a cherché aussi à trouver en janvier mais les portes de sortie, ça a été assez compliqué.» Rendez-vous donc dans quelques mois.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires