Ligue des Nations : l'Italie gagne sa place pour le Final Four, match de folie entre l'Angleterre et l'Allemagne

L'Italie est allée chercher en Hongrie (2-0) le ticket du groupe 3 pour le Final Four de la Ligue des Nations. L'Angleterre et l'Allemagne ont de leur côté livré une bataille complètement folle à Wembley (3-3). Retrouvez tous les résultats de la soirée en Europe.

Harry Maguire avec l'Angleterre en Ligue des Nations
Harry Maguire avec l'Angleterre en Ligue des Nations ©Maxppp

À défaut de se rendre au Qatar dans quelques semaines, la Squadra Azzurra s'en contentera. Ce lundi, la Hongrie et l'Italie croisaient le fer pour savoir laquelle de ces deux nations obtiendrait l'avant-dernier ticket pour le Final Four de la Ligue des Nations dans ce groupe 3. À ce petit jeu, c'est donc la Nazionale de Donnarumma qui a eu le dernier mot (2-0). Après le premier frisson de la soirée pour les Hongrois quand Szalai a sauvé son gardien Gulasci après une faute de main sur sa ligne (5e), Raspadori, en renard des surfaces, a profité d'une grossière erreur de relance de la défense hongroise pour refroidir la Puskàs Aréna (27e).

La suite après cette publicité

Face à de valeureux hongrois, les champions d'Europe en titre ont fini par faire le break. Si Di Lorenzo en est passé tout proche (31e), Dimarco, servi par Cristante à la conclusion d'un joli mouvement collectif, ne s'est lui pas fait prier pour mettre les siens à l'abri (52e). Le portier du PSG a de son côté fait le job face à Styles à bout portant pour ne pas donner une once d'espoir aux hommes de Marco Rossi (55e). Pas grand-chose à signaler d'ici à la fin de partie, si ce n'est les adieux du capitaine de la Hongrie Adam Szalai à son public.

L'incroyable come-back des Three Lions !

L'autre enjeu de la soirée, dans une affiche de prestige qui opposait l'Angleterre à l'Allemagne, n'était pas sportif, mais plutôt symbolique en guise de répétition générale avant de mettre les pieds dans le plat au Qatar pour la Coupe du monde 2022. D'ores et déjà condamnés à la relégation en Ligue B, les Three Lions ont offert à leur public un sacré sursaut d'orgueil (3-3) alors qu'ils étaient bien mal embarqués. De quoi permettre à Gareth Southgate, très critiqué outre-Manche, de souffler un peu ? Rien n'est moins sûr.

D'autant plus que Maguire, à qui il a maintenu sa confiance dans une défense à 3, a encore vécu une soirée extrêmement compliquée devant son peuple. Le défenseur de Manchester United s'est encore rendu coupable en concédant un penalty face à la Nationalmannschaft (52e). Avant de perdre le ballon menant au somptueux but du break signé Havertz (67e). Une chance pour lui, ses partenaires ont un mental de fer. Pour le premier God Save The King à Wembley et ce juste après un silence royal observé en hommage à la défunte reine Elizabeth II, les 22 acteurs ont pourtant mis du temps à emballer la rencontre.

Wembley se régale

La première période était plutôt à l'avantage des Anglais, sous la houlette d'un Sterling en jambes et seul membre du trio offensif titulaire (avec Kane et Foden) vraiment dangereux. Sans une magnifique parade de Ter Stegen face au joueur de Chelsea (25e), les Trois Lions auraient d'ailleurs pris les devants face à l'Allemagne de Kehrer, pêchant dans ses transmissions et dans la zone dangereuse, à l'image de Kimmich (45e+3). Après avoir pris l'eau en peu de temps, le public de Wembley, terre de football magique, a ensuite pu jubiler. Shaw a d'abord sonné la révolte (72e) avant que les entrants (Saka pour Mount) ne fassent la différence pour égaliser (75e).

Profitant d'une faute de Schlotterbeck sur Bellingham à l'entrée de la surface, Kane a fait chavirer Wembley de bonheur en transformant un penalty après intervention de la VAR (84e). Une joie de courte durée. Pope, surpris par le rebond sur une frappe de Gnabry, a permis à Havertz de s'offrir un doublé (87e), alors que Ter Stegen a une fois de plus sauvé les siens devant Saka (90e). Score de parité dans ce match de folie entre deux nations ayant encore beaucoup de travail à abattre en vue du Mondial 2022. L'Angleterre termine donc sans victoire dans cette campagne de Ligue des Nations.

Kvaratskhelia fait encore parler la poudre

À noter que, dans la Ligue B, la Finlande a validé son maintien au profit d'une victoire au Monténégro (2-0), condamnant ainsi la Roumanie à la Ligue C malgré son large succès contre la Bosnie (4-1). La Géorgie de Willy Sagnol, assurée de monter en Ligue B, a terminé invaincue notamment grâce à un nouveau but à Gibraltar (2-1) de la nouvelle star du pays, le Napolitain Kvaratskhelia.

Les résultats des matchs de 20h45

Ligue A - Groupe 3

Angleterre 3-3 Allemagne : Shaw (72e), Mount (75e), Kane (84e) / Gündoğan (52e, sp), Havertz (67e, 87e)

Hongrie 0-2 Italie : Raspadori (27e), Dimarco (52e)

Ligue B - Groupe 3

Monténégro 0-2 Finlande : Antman (47e), Källman (53e)

Roumanie 4-1 Bosnie-Herzégovine : Man (38e), Puscas (73e, 86e), Ratiu (79e) / Dzeko (77e)

Ligue C - Groupe 4

Gibraltar 1-2 Géorgie : Annesley (75e) / Kvaratskhelia (19e, sp), Tsitaishvili (48e)

Macédoine du Nord 0-1 Bulgarie : Despodov (50e)

Ligue D - Groupe 2

Saint-Marin 0-4 Estonie : Anier (38e, 78e), Teniste (56e), Sappinen (66e)

Plus d'infos

Commentaires