Exclu FM : l'OM travaille sur le dossier Diogo Leite

Grand espoir du FC Porto, Diogo Leite a la cote sur le marché des transferts. Le défenseur central gaucher, très demandé en Espagne, fait également l'objet d'un intérêt de l'Olympique de Marseille.

Diogo Leite après un but avec le FC Porto en septembre 2019
Diogo Leite après un but avec le FC Porto en septembre 2019 ©Maxppp

Malgré la pause imposée par la pandémie de Covid-19 qui frappe la planète, les clubs préparent la reprise en coulisses. Ils sont même plusieurs à déjà poser les premiers jalons de leur recrutement estival en vue de la saison prochaine. En Espagne, le FC Séville et le FC Valence partagent ainsi une cible défensive, bataillant tous deux pour Diogo Leite (21 ans). Ce défenseur central gaucher est considéré comme un grand espoir du FC Porto et du football portugais.

La suite après cette publicité

Sous contrat avec les Dragões jusqu'en juin 2023, le vainqueur de la Youth League 2019 dispose d'une clause libératoire fixée à 40 M€. Ses qualités de placement et sa gestion des duels plaisent aux deux clubs espagnols. Mais pas seulement. Le Borussia Mönchengladbach, Sassuolo ou encore Southampton apprécient eux aussi l'international Espoirs lusitanien. Selon nos informations, l'Olympique de Marseille est également venu aux renseignements ces dernières semaines.

Porto devrait s'en séparer

Les Phocéens, après des premiers échanges, travaillent à une offre de prêt avec option d'achat de l'ordre de 7-8 M€. Les Girondins de Bordeaux avaient tenté leur chance l'été dernier dans des conditions semblables. Sans succès. Les Olympiens, qui pourraient être attaqués pour Duje Caleta-Car ou Boubacar Kamara cet été, espèrent connaître un autre dénouement. Porto, de son côté, n'a guère d'autre choix que d'écouter les différentes propositions pour son espoir.

D'une part, sportivement, ce dernier n'a eu droit qu'à 3 apparitions en Liga NOS cette saison (13 matches toutes compétitions confondues). Malgré son arrivée dans le groupe professionnel en 2018, il tarde à avoir réellement sa chance en équipe première, et ce, en dépit de prestations souvent correctes. D'autre part, les Portistas doivent assainir leurs comptes pour respecter leurs engagements envers l'UEFA concernant le fair-play financier. Dans l'entourage du champion d'Europe U17 2016, on observe sereinement toute cette agitation en attendant l'heure des grandes décisions.

Plus d'infos

Commentaires