L'OL en rajoute une couche et s'en prend au syndicat Première Ligue

L'Olympique Lyonnais a envoyé un nouveau communiqué dans lequel il s'en prend à la sortie médiatique de certains représentants du syndicat Première Ligue, tout en demandant, une fois encore, à la Ligue de revenir sur sa décision.

Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais
Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais ©Maxppp

Décidément, l'Olympique Lyonnais compte bien se faire entendre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne chôme pas dans les bureaux du club, puisque dans la journée de dimanche, le club rhodanien avait déjà publié un communiqué, avec un nouveau tacle contre la LFP : « le 30 avril, la LFP a brusquement décidé d’arrêter définitivement le championnat professionnel français, sans prendre en compte toutes les recommandations de l’UEFA, ni se donner le temps d’observer ce que nos dizaines de voisins prévoyaient : relancer le championnat tout en travaillant sur un protocole sanitaire tout à fait exceptionnel pour protéger les différents acteurs du football ».

La suite après cette publicité

Ce qui a, encore, suscité de vives réactions. Ce fut notamment le cas de plusieurs présidents de Ligue 1, à l'image de Bernard Caïazzo, président de l'ASSE et du syndicat Première Ligue. « Nous sommes tous d’accord pour dire que si Jean-Michel Aulas devenait Premier Ministre, ce serait une bonne chose pour le football. Actuellement, nous n’avons pas d’autres choix que d’écouter le gouvernement. Jean-Michel Aulas peut parler, c’est son droit le plus strict, mais la messe est dite. Il faut l’accepter », avait ainsi lancé le président stéphanois dans la soirée.

« L’Olympique Lyonnais continue de penser que le football français est actuellement dans la mauvaise direction »

Et forcément, l'OL a voulu répondre. Un nouveau communiqué officiel a ainsi été publié sur le site du club peu avant minuit. « Le syndicat Première Ligue est représenté par plusieurs courants de pensée, et pourtant, pour son point presse d’aujourd’hui, son Président Bernard Caïazzo s’est entouré de deux présidents, Loïc Féry et Nicolas Holveck comme lui tout heureux de cet arrêt prématuré du championnat, qui leur permet avec une décision contestable sur la forme d’atteindre leurs objectifs dès la 28ème journée alors qu’ils n’avaient pas de certitudes si la saison avait dû aller à son terme. La Ligue a pris cette décision prématurée qui pénalise sportivement et économiquement un grand nombre de clubs français pendant que d’autres institutions mettent tout en œuvre pour que leurs événements qui font partie du patrimoine du sport français, tel que Roland Garros ou le Tour de France, puissent se dérouler dans les prochains mois », peut-on notamment lire.

Et forcément, le club présidé par Jean-Michel Aulas a tenu à préciser que la LFP pouvait encore changer d'avis et de revenir sur la décision d'annuler la saison : « l’Olympique Lyonnais continue de penser que le football français est actuellement dans la mauvaise direction mais que ce n’est peut-être pas trop tard pour essayer d’imaginer, au regard de ce qui se passe partout en Europe, quelque chose qui soit cohérent tant sur le plan politique que sanitaire et sportif ». Autant dire qu'on n'a pas fini d'entendre parler de cette histoire...

Plus d'infos

Commentaires