Ligue des Champions : Dayot Upamecano a ébloui tout son monde

Auteur d'une grosse prestation contre l'Atlético de Madrid (2-1), le défenseur central du RB Leipzig Dayot Upamecano est encensé à travers l'Europe.

Dayot Upamecano, ici en action avec le RB Leipzig
Dayot Upamecano, ici en action avec le RB Leipzig ©Maxppp

Une rencontre qui marque les esprits. Très performant avec le RB Leipzig et l'équipe de France Espoirs depuis trois bonnes saisons, Dayot Upamecano (21 ans) a pris toute la lumière de la Ligue des Champions ce jeudi soir en rendant une copie presque parfaite face à l'Atlético de Madrid (2-1, quart de finale). Sa feuille statistique a de quoi laisser pantois : 100% de tacles réussis, 100% de dribbles réussis, 92% de passes réussies, 82% de duels remportés.

La suite après cette publicité

C'est surtout l'impression de puissance dégagée face à Diego Costa et les autres attaquants colchoneros qui a marqué les esprits. Il suffit de lire les commentaires des consultants anglais de BT Sport pour s'en convaincre. «Quand tu vois le match d'Upamecano ce soir (jeudi), c'est à se demander si Diego Costa était vraiment sur le terrain», a ainsi lâché Jermaine Jenas, ancien international anglais, passé par Tottenham notamment.

«Colossal», «bestial», «formidable»

Rio Ferdinand, légende de Manchester United et du football anglais, a lui aussi été dithyrambique. «Upamecano a été le meilleur joueur ce soir (jeudi), il a été formidable sur le terrain», a-t-il lancé. Bel hommage. La Gazzetta dello Sport l'a trouvé «colossal». Noté 3 étoiles (la meilleure note), il a eu droit aux éloges de Marca. «Le garçon est bon au duel, puissant dans ses interventions et élégant balle au pied. (...) Le Français a mangé Costa, montré le chemin et tout Leipzig l'a suivi», peut-on lire en détail. Pour Voetbal International aux Pays-Bas, c'était «une sublime masterclass». La Rédaction FM lui a attribué un 9/10 pour l'ensemble de son oeuvre lisboète.

Son coach Julian Nagelsmann l'a encensé en conférence de presse d'après-match. «Il a vraiment joué comme une bête de la 1ère à la dernière minute. Il a toujours fait attention, il a joué très intelligemment», a-t-il lâché, sans doute ravi que le jeune homme ait récemment prolongé son bail avec l'écurie allemande jusqu'en juin 2023.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires