Pourquoi l'Inter Milan y croit réellement pour Lionel Messi

Le groupe Suning, qui détient l'Inter Milan, a bel et bien fait de Lionel Messi son objectif principal. Aussi bien pour magnifier l'équipe lombarde que pour booster les affaires de la holding chinoise. Explications.

Lionel Messi avec le Ballon d'Or 2019
Lionel Messi avec le Ballon d'Or 2019 ©Maxppp

Une utopie, un rêve. Et pourtant, il semblerait bien que l'Inter Milan y croit plus que jamais. On parle là d'un exploit que personne n'a su faire jusqu'ici : déloger Lionel Messi du FC Barcelone. La Pulga a pourtant négocié une clause particulière, celle de pouvoir quitter le club catalan sans contrepartie financière à la fin de chaque saison. Contractuellement parlant, l'Argentin de 33 ans est lié jusqu'en 2021 avec son club de toujours. La volonté de la direction est bien évidemment de le prolonger, ce serait pour Josep Maria Bartomeu l'objectif principal de la fin de son mandat, avant de rendre son tablier de président.

La suite après cette publicité

Les difficultés sportives rencontrées par le FC Barcelone cette saison rendent les choses moins évidentes. Lionel Messi est agacé par plusieurs choses : la qualité de jeu en berne, le mercato mal géré, le retour raté de Neymar, le choix de l'entraîneur. Ce qui laisse planer la menace d'un départ à l'issue de son contrat. Tout cela, l'Inter Milan, comme tous les autres cadors européens, l'a bien compris. Et il semble le plus déterminé, sous l'impulsion de son propriétaire chinois, le groupe Suning, représenté par Steven Zhang, le président de l'Inter.

Dès son arrivée à la tête de l'Inter en 2016, il a fait part à la direction sportive de son objectif : recruter Lionel Messi. Le fair-play financier a vite annihilé les ambitions du nouveau président. Mais ce dernier a de la suite dans les idées. Ce qui ressemblait initialement à une simple rumeur prend une forme plus concrète, comme l'explique La Gazzetta dello Sport aujourd'hui. « Chez Suning et l'Inter, il y a la volonté d'avoir Lionel Messi. Voici pourquoi l'Inter rêve maintenant de « Léo Land ». Les secrets de l'affaire », écrit le quotidien en pages intérieures. « Zhang est à la recherche d'une marque internationale. L'Argentin est l'accélérateur parfait pour promouvoir l'image de la holding chinoise en Europe. »

Messi coche toutes les cases

L'Inter est en bonne santé financière et elle parvient à augmenter ses revenus. A l'image de son principal sponsor maillot, Pirelli, qui va arriver au terme de son contrat, qui rapportait 12 M€ par saison, contre 42 M€ par an pour la Juventus avec Jeep. Le futur sponsor maillot de l'Inter devrait rapporter 30 M€ par an aux Nerazzurri. Autre élément en leur faveur, le décret sur la croissance, voté en 2019, pour relancer l'investissement en Italie qui exonère des plus-values sur investissement réalisées en 2020 et pendant 5 ans. Cela permettrait à l'Inter de dégonfler la note salée que représente le recrutement potentiel de Messi, estimé à 260 M€ sur 4 ans.

Outre l'intérêt sportif évident pour l'Inter Milan, le coup Messi collerait aux ambitions de Suning dans le monde des affaires. La Gazzetta évoque un plan d'investissement sur trois ans d'1,3 milliards d'euros pour racheter des marques italiennes et européennes. Et avec un vecteur commercial comme Messi, tout est plus facile... Tout cela vient donc justifier les dernières initiatives assez particulières du groupe Suning, comme l'apparition d'une ombre de Messi sur la cathédrale de Milan avant la diffusion du match Inter-Naples. Une audace qui trahit une réelle ambition plus qu'un coup de communication.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires