Liga : le Real Madrid conforte son trône de leader face à Valence

Grâce aux doublés de Karim Benzema et Vinicius Jr, le Real Madrid s'impose avec la manière face à Valence (4-1) et laisse son dauphin à huit unités au classement.

Karim Benzema célèbre son but avec Vinicius Jr
Karim Benzema célèbre son but avec Vinicius Jr ©Maxppp

Le Real Madrid recevait Valence au Santiago-Bernabeu dans le cadre de la 20e journée de Liga. Leaders incontestables du championnat, les Merengues avaient l'occasion de creuser l'écart avec leur dapuhin, le Séville FC, actuellement à cinq points et ainsi se relancer après la défaite subie à Getafe. Pour cela, il fallait battre le club che, également en forme depuis deux mois (1 défaite seulement sur ses 11 derniers matches TCC) et souhaitant se rapprocher des places européennes. Pour cela, José Bordalas alignait son 4-4-2 habituel avec sa doublette offensive Guedes-Gomez mais devait faire sans son milieu de terrain Soler, victime d'une blessure aux adducteurs de la jambe. Du côté de Carlo Ancelotti, le technicien italien récupérait son ailier brésilien Vinicius, de retour de blessure, et son attaquant français Karim Benzema, tous deux non convoqués pour le déplacement à Alcoyano en Coupe du Roi mercredi dernier.

La suite après cette publicité

La rencontre avait pourtant mal débuté pour le Real Madrid, mais s'était vite montré dangereux dans la surface adverse avec la tête d'Eder Militao, déviée par Jasper Cillessen avant que sa position illicite n'ait été signalée par l'arbitre (6e). Ce dernier avertissait Casemiro juste avant le premier quart d'heure après une intervention rugueuse dans les pieds de Daniel Wass (14e). Trois minutes plus tard, Gonçalo Guedes se montrait pour la première fois : servi par José Gaya aux abords de la surface, le Portugais enroulait sa frappe à ras de terre sur le côté gauche de Courtois, qui captait tranquillement le ballon (17e). Autre Brésilien qui écopait d'une biscotte : Militao, cette fois-ci à la suite d'une faute sur Gaya (26e). Derrière, Marco Asensio dégainait du pied droit au premier poteau mais voyait sa frappe repoussée en corner par le portier néerlandais (31e). Si les meilleures occasions étaient valenciennes, malgré la barre transversale de Modric (40e), c'est bien la Maison Blanche qui ouvrait le score : sur un penalty obtenu par Casemiro juste avant la mi-temps, Karim Benzema envoyait le tir à 11 mètres dans la lucarne droite de Cillessen pour inscrire son 300e but avec le Real (1-0, 43e).

Les Madrilènes enfoncent le clou

Au retour des vestiaires, le match semblait un peu plus équilibrée puisque Valence revenait avec de meilleures intentions qu'en première période. Néanmoins, l'efficacité était du côté de la Casa Blanca : seulement sept minutes après la reprise, l'ailier aurivede Vinicius Jr perçait la défense adverse pour s'incruster dans la surface de réparation. Sa combinaison avec Benzema, suivie d'un cafouillage, lui permettait de se retrouver en 1 contre 1 avec le gardien che, qu'il crucifiait tranquillement pour doubler la mise (2-0, 52e). L'ancien de Santos s'illustrait pour la deuxième fois dans la rencontre à l'heure de jeu : après une récupération haute de Kroos, Benzema trouve Asensio, bien lancé dans la zone de vérité. La frappe était mal repoussée en l'air par Cillessen, ce qui laissait Vinicius pousser le ballon de la tête dans le but vide (3-0, 61e). Un doublé qui lui permettait de se hisser à la deuxième place du classement des buteurs en championnat (12 buts), juste derrière son coéquipier français.

Malgré l'écart au score, Valence n'hésitait pas à attaquer pour tenter de réduire la marque, par le biais de Daniel Wass (63e), qui aurait pu sauver l'honneur sans la vigilance et la parade de Thibaut Courtois. Les efforts payaient avant le dernier quart d'heure : Ferland Mendy accrochait Marcos André, synonyme de second penalty sifflé dans le match. Gonçalo Guedes voyait son tir repoussé par le portier belge avant de pousser le ballon dans le petit filet opposé de la tête (3-1, 77e). Mais le latéral gauche français se rachetait bien dans les dernières minutes du temps réglementaire avec son centre pour KB9, qui contrôlait le ballon dos au but avant d'ajuster le gardien adverse d'une frappe en pivot (4-1, 88e). Le score ne changeait pas après le double de l'international tricolore : 4 buts à 1 pour le Real Madrid (1er, 49 points), qui laisse le Séville FC à huit points, même s'il manque encore un match en retard au club andalou. Valence (28 points) reste bloqué à la 9e place, mais n'est pas très loin des places qualificatives pour les compétitions européennes.

Le classement de la Liga

Plus d'infos

Commentaires