L'affaire se complique pour Philippe Montanier au Standard

Malgré un bon début de saison, le Standard de Philippe Montanier s'est rapidement essoufflé. Pire encore, les Rouches ont été éliminés de la Ligue Europa et n'avancent plus depuis deux mois en championnat. La rencontre face à Saint-Trond ce samedi sera décisive pour l'avenir de l'entraîneur français.

Philippe Montanier est en difficulté sur le banc du Standard.
Philippe Montanier est en difficulté sur le banc du Standard. ©Maxppp

«Je ne pense pas aux conséquences personnelles de ce match.» D'emblée en conférence de presse Philippe Montanier (56 ans) a crevé l'abcès. L'issue de la réception de Saint-Trond ce samedi, lanterne rouge en Jupiler League, pourrait sceller l'avenir de l'entraîneur français au Standard, arrivé cet été seulement. Il faut dire que les temps sont durs pour l'ancien gardien de but, dont l'équipe n'avance plus en championnat depuis un moment, en plus d'avoir été éliminée de la Ligue Europa.

La suite après cette publicité

Qu'il semble loin le bon début de saison des Rouches. Leader un temps du championnat et qualifié pour la phase de groupes de la C3, le club belge entamait l'exercice de la meilleure des manières, ne s'inclinant qu'à une seule reprise lors des 12 premiers matches toutes compétitions confondues. Puis le temps des désillusions est arrivé à la fin octobre, amorçant une dynamique complètement inverse. Sur ses 15 derniers matches, le Standard n'a gagné que deux fois.

Montanier avait pourtant bien commencé

Pire encore, le club de Liège n'a remporté aucune de ses 7 dernières rencontres. Montanier s'apprête donc à vivre un rendez-vous couperet. «Cela ne me préoccupe pas. Mon cas personnel est très facile à gérer. Je dois uniquement me concentrer sur le match face à Saint-Trond. On va devoir mouiller le maillot et gagner le match. Les conséquences arriveront après mais je ne perds jamais trop d’énergie dans les prédictions ou les spéculations. Gardons notre énergie pour les choses que nous maîtrisons.»

Pendant que les médias belges commencent à tirer à boulets rouges sur l'ancien coach lensois (il a été viré des Sang et Or en février dernier), le Standard est sorti de la zone de play-offs, occupant la 9e place du classement, relayé à 11 points de la tête occupée par le Club Bruges. Lors de la défaite à domicile contre Mouscron dimanche dernier, le stade Maurice Dufrasne a été le théâtre d'une scène inhabituelle en seconde période. Assis dans sa loge, Michel Preud’homme, ancien entraîneur du club et maintenant vice-président, est rejoint par le président Bruno Venanzi et deux autres dirigeants.

Les supporters en ont assez

Cette réunion au sommet interroge forcément. Le technicien a affiché ses limites et ce n'est pas tout. Les supporters ont commencé à manifester leur mécontentement, non seulement pour le manque de résultats mais aussi contre Montanier, dont l'égo en agace plus d'un. Les griefs s'accumulent et il n'y a plus le choix. Il faudra gagner face à Saint-Trond, sans Collins Fai et Noë Dussenne, deux défenseurs habituellement titulaires, si le Français ne veut pas passer la nouvelle année loin de la Meuse et connaître un deuxième licenciement en moins d'un an.

Plus d'infos

Commentaires