Mercato : pourquoi l'OM peut y croire pour Ruslan Malinovskyi

Ruslan Malinovskyi va-t-il signer à l'OM d'ici jeudi soir 23h ? L'OM est passé à l'offensive auprès du joueur et de l'Atalanta Bergame. Mais si le club phocéen est confiant pour trouver un compromis avec le club italien, il va devoir revoir sa copie concernant les émoluments proposés au joueur, considérés actuellement comme trop éloignés des exigences du milieu offensif ukrainien.

Ruslan Malinovskyi célèbre un but en Serie A avec la DEA
Ruslan Malinovskyi célèbre un but en Serie A avec la DEA ©Maxppp
La suite après cette publicité

À 36 heures de la fin du mercato, l'OM est en ébullition et espère encore quelques mouvements. Et il va en falloir, notamment dans le sens des départs, surtout si le club phocéen veut s'offrir un 12e renfort estival en la personne de Ruslan Malinovskyi. Ce n'est un secret pour personne, le milieu offensif ukrainien est une cible de choix de Pablo Longoria depuis plusieurs semaines. L'idée du boss du mercato de l'OM était d'intégrer Cengiz Ünder, mais le Turc n'a visiblement pas envie d'aller à Bergame.

Ruslan Malinovskyi ne fera pas de concessions salariales

Dès lors, Longoria est reparti de zéro, non sans mal après avoir échangé avec le joueur pour le convaincre de rallier la cité marseillaise. Et le compte à rebours est lancé. Selon nos informations, l'OM a décidé de mener l'opération sur deux fronts. Le premier, et c'est sans doute le plus difficile, c'est de se mettre d'accord contractuellement avec le joueur.

À 29 ans, l'international ukrainien (49 sélections - 7 buts), qui est en fin de bail en juin 2023, cherche le dernier gros contrat de sa carrière. Alors qu'il dispose d'un confortable salaire à l'Atalanta et surtout qu'il a de nouveau la confiance du coach bergamasque Gian Piero Gasperini (3 apparitions dont 2 titularisations et un but lors des 2 derniers matches de Serie A), Malinovskyi veut s'y retrouver financièrement. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la première proposition salariale soumise par Pablo Longoria au milieu de l'Atalanta a freiné considérablement les envies marseillaises du joueur.

L'Atalanta pourrait faire un effort financier pour laisser filer un joueur libre dans six mois

Mais Igor Tudor souhaite vraiment le renfort d'un milieu offensif derrière les attaquants comme il a encore évoqué mardi en conférence de presse. Le technicien croate apprécie le joueur et le club phocéen, conscient du joli coup qu'il peut faire sur le gong du mercato estival, va revenir avec une nouvelle proposition, plus séduisante cette fois-ci. Ensuite, il faudra convaincre l'Atalanta. De ce point de vue là, le club phocéen serait plus confiant quant à la possibilité de trouver un compromis avec l'Atalanta, qui ne réclamera sans doute pas 25 M€ pour un joueur de 29 ans libre dans six mois, et pour lequel le club italien devrait alors se résoudre à le laisser partir libre.

Bien sûr, Marseille doit régler les dossiers Bakambu, Bamba Dieng, et peut-être ceux de Leonardo Balerdi et de Duje Caleta-Car d'ici jeudi soir 23h. Mais la clé de l'opération est vraiment dans les conditions salariales que peut proposer l'Olympique de Marseille à Ruslan Malinovskyi. Si l'OM parvient à passer ce premier obstacle, tout pourrait très vite s'accélérer. Reste désormais à passer concrètement à l'action !

Plus d'infos

Commentaires