Belgique : les hallucinantes galères de Gérard Lopez avec Mouscron

L'actuel président des Girondins de Bordeaux Gérard Lopez pourrait être contraint de vendre le club de Mouscron pour un euro symbolique après de nombreuses galères financières. Et pas que.

Gérard Lopez lors d'un stage du LOSC en 2019
Gérard Lopez lors d'un stage du LOSC en 2019 ©Maxppp

«Tous les jours, on vient, on se donne. Sans savoir ce qu’on va devenir… Je n’ai pas peur des mots. On peut casser mon contrat demain. Mais Gérard Lopez est un lâche. Il faut arrêter de le brosser dans le sens du poil. Tout le travail qu’on a fourni est foutu à l’eau par une personne qui se prend pour Dieu…» Il y a quelques jours, l'attaquant de Mouscron Teddy Chevalier avait fracassé Gerard Lopez, propriétaire de son club. Et s'il s'est excusé par la suite via un communiqué, le Français de 34 ans illustrait bien les gros problèmes du club sous Gérard Lopez. Et à tous les niveaux. Après des salaires impayés, une politique sportive douteuse et des grosses difficultés financières, le club belge pourrait bien couler une bonne fois pour toutes.

La suite après cette publicité

Criblé de dettes et incapable d’assurer la mise en continuité, le club de Mouscron a aussi des retards de paiement pour les salaires de cette saison, de la précédente, mais aussi auprès d'autres organismes et fournisseurs. La dette se compte en plusieurs millions d'euros selon le média belge La Dernière Heure qui explique que sans surprise, la Commission des licences a refusé, ce mercredi, d'accorder au Royal Excel Mouscron sa licence professionnelle qui lui permet d'évoluer en D2 belge actuellement. Le seul club dans ce cas. Les Hurlus ont maintenant moins d'un mois pour faire appel de cette décision à condition de trouver un repreneur. Ce qui ne sera pas chose aisée vu l'état actuel du club, avant-dernier de D2 belge, et de ses finances.

Le club vendu pour un euro symbolique ?

Les difficultés de Mouscron avaient d'ailleurs entraîné des grèves du personnel et des joueurs. Preuve encore une fois du climat tendu qui règne au sein du club. Et toujours selon les informations de la DH, cela pourrait bien être encore pire. En plus des salaires impayés, l’Excel Royal Mouscron se retrouve sans stade. Les loyers n'ont pas été payés et le club n’a pu donner une convention aux autorités locales et au propriétaire du stade qui autorise à jouer les matchs. Enfin, le dernier problème est d'ordre judiciaire. Le club est mis en inculpation pour faux et usage de faux puisque la Commission estime que plusieurs agents étaient en charge du club par le passé (Marc Rautenberg et Pini Zahavi notamment) ce qui est interdit.

Les problèmes se multiplient donc et Mouscron est proche de disparaître complétement du football belge. Seul un repreneur pourrait changer la situation et Gérard Lopez, qui avait souvent utilisé le club belge comme passerelle pour prêter des joueurs du LOSC, serait prêt à s'en séparer pour un euro symbolique. Mais pour une vente à ce prix, il faut que le futur repreneur soit également capable d'éponger la dette qui s'élève à bien plus de trois millions d'euros et ainsi assurer la continuité du club. Ce qui est loin d'être garanti. En Belgique, certains craignent que le match de ce week-end soit le dernier pour Mouscron...

Plus d'infos

Commentaires