Ligue 1 : l’Olympique de Marseille domine le Stade Rennais dans un scénario fou !

Par Valentin Feuillette
3 min.
Victoire de l'OM @Maxppp

L’Olympique de Marseille a écrasé le Stade Rennais (2-0) ce dimanche soir, sur la pelouse du stade Vélodrome, lors de la 14ème journée de Ligue 1. Une rencontre marquée par un scénario complètement fou en seconde période avec deux cartons rouges, un but et un but refusé.

Après une belle victoire (4-3) contre l’Ajax Amsterdam en Ligue Europa plus tôt dans la semaine, l’Olympique de Marseille ouvrait les portes, ce dimanche soir, de son stade Vélodrome au Stade Rennais, lors de la 14ème journée de Ligue 1. Des Bretons revanchards du nouvel entraîneur Julien Stéphan qui espéraient marquer de précieux points pour remonter dans la première partie de tableau du championnat. Pour cette rencontre, Gennaro Gattuso a réalisé peu de changements dans son 4-2-3-1 avec la paire Mbemba et Gigot dans l’axe de la défense, le duo Clauss-Lodi dans les ailes, ainsi que Kondogbia et Ounahi évoluent derrière le trio offensif Sarr-Harit-Ndiaye et Aubameyang à la pointe de l’attaque. Pour son troisième match depuis son retour sur le banc rennais, Julien Stéphan a continué sur un 3-4-3 avec Bourigeaud et Truffert aux postes de pistons, un double pivot Matic-Santamaria et une attaque Le Fée-Terrier-Gouiri.

La suite après cette publicité

La rencontre s’est rapidement emballée au Vélodrome. Sur une belle accélération sur le côté gauche de la surface rennaise, Iliman Ndiaye est fauché par Christopher Wooh et l’arbitre de la rencontre, Monsieur Willy Delajod, a donc logiquement indiqué le point de pénalty. En grande forme après son triplé contre l’Ajax jeudi, Pierre Emerick Aubameyang a tranquillement trompé le gardien Steve Mandanda (8e, 1-0). Le suite de la première période a été marquée par des échanges d’opportunités offensives des deux côtés avec de l’intensité et de l’agressivité. Mais ce sont bien les Rouge et Noir qui avaient le pied sur le ballon avec 62% de possession. Trouvé en pleine surface, Martin Terrier est parvenu à se défaire du marquage pour prendre sa chance en force mais le ballon a effleuré la transversale de Pau Lopez (10e). A la pause, les joueurs de Gennaro Gattuso menaient sur la plus petite des marges.

Deux cartons rouges et un but en 6 minutes

Au retour de vestiaire, Gennaro Gattuso a opéré un premier changement tactique, sortant Jonathan Clauss pour faire entrer Michael Murillo. Déjà fautif en offrant un pénalty à l’OM, Christopher Wooh a réalisé un tacle en retard très dangereux sur Geoffrey Kondogbia, qui s’est écroulé en se tordant de douleur, synonyme d’un carton rouge direct logique (61e). Quelques minutes plus tard, parti de la droite, Ounahi a éliminé deux défenseurs d’un double contact avant de prendre sa chance en force à l’entrée de la surface. Le ballon a trompé Mandanda, battu sur sa gauche (65e, 2-0). Nouveau rebondissement ensuite : sur une percée dans la surface, Ndiaye a poussé trop loin son ballon et a commis une grosse faute sur Belocian, le pied en avant (67e). Carton rouge pour le Marseillais et les deux équipes sont passées à dix. Amine Harit a bien cru tripler la mise mais une position de hors-jeu de Murillo a été signalée au départ de l’action (78e).

La suite après cette publicité

Classement live

Au classement l’OM grimpe à la 9ème position du championnat, tandis que le Stade Rennais reste dans le ventre mou à une anecdotique 11ème place. Cette semaine sera capitale pour les Phocéens puisqu’ils accueilleront l’OL au Vélodrome mercredi soir, dans le match en retard qui avait été reporté. Le weekend prochain, l’OM jouera contre Lorient en Bretagne et les Rouge et Noir ouvriront les portes de son Roazhon Park à l’AS Monaco, lors de la 15ème journée de Ligue 1.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité