Le onze de rêve galactique qu'espère aligner le Real Madrid

La presse espagnole dévoile le onze titulaire dont rêve le Real Madrid pour l'année 2022. Et c'est pour le moins intéressant...

Florentino Pérez et Zinedine Zidane en conférence de presse
Florentino Pérez et Zinedine Zidane en conférence de presse ©Maxppp
La suite après cette publicité

On le sait, le Real Madrid voit les choses en grand pour les prochains mercatos. Si la crise du coronavirus a tout de même fait mal aux caisses du club de la capitale espagnole, Florentino Pérez et ses équipes espèrent au moins pouvoir attirer un galactique cet été, avant de récidiver lors du mercato suivant. L'objectif est en tout cas d'avoir un sacré onze pour 2022, afin d'inaugurer de la meilleure des façons ce nouveau Santiago Bernabéu, complètement rénové. Et le média AS dévoile ce à quoi devrait ressembler l'équipe du Real Madrid en 2022. Du moins, si ça ne tenait qu'à ses dirigeants.

Dans les cages, il ne devrait pas y avoir de changement, puisque Courtois devrait continuer à défendre les cages merengues pendant de longues années. De même pour la défense, où, si Sergio Ramos prolonge, la direction du Real Madrid veut miser sur la continuité. On devrait donc continuer à retrouver Varane, Carvajal et Mendy aux côtés du capitaine andalou.

Une attaque XXL

Au milieu de terrain, l'intention des décideurs madrilènes est d'aligner un trio composé de Casemiro, de Toni Kroos et de... Eduardo Camavinga. Le milieu de terrain du Stade Rennais reste un objectif prioritaire pour l'avenir du champion d'Espagne, qui voit en lui un joueur capable de faire la loi dans l'entrejeu pour de longues années. Le joueur idéal pour servir une attaque totalement rénovée. Si Eden Hazard sera toujours là dans l'esprit de la direction, il aura ainsi deux nouvelles têtes à côté de lui.

Et ces deux noms ne surprendront personne, puisqu'il s'agit de Kylian Mbappé et d'Erling Braut Håland, deux joueurs qu'on ne présente plus. Un mélange d'expérience et de jeunesse pour remettre le Real Madrid sur le toit de l'Europe en somme. Il faudra cependant voir si la réalité financière vécue par les Madrilènes permettra d'attirer ce beau monde, et même de conserver les tauliers déjà présents. Reste aussi à savoir qui sera sur le banc de touche...

Plus d'infos

Commentaires