Le terrible coup de gueule de Mino Raiola après les sifflets contre Gianluigi Donnarumma

Gianluigi Donnarumma copieusement sifflé mercredi soir à Milan, son représentant Mino Raiola est monté au créneau.

L'agent de joueurs Mino Raiola en 2019
L'agent de joueurs Mino Raiola en 2019 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Une sale soirée. Éliminé en demi-finale de Ligue des Nations par l'Espagne avec l'Italie (1-2), Gianluigi Donnarumma a été conspué pendant toute la rencontre par le public de San Siro, toujours remonté contre son départ de l'AC Milan cet été. Le gardien de but l'a mal vécu, son entourage aussi. Mino Raiola, son représentant, a d'ailleurs décidé de monter au créneau ce vendredi, dans les colonnes du Corriere dello Sport, pour revenir sur ce triste épisode à Milan.

«Ce qui est arrivé au stade est très triste, étrange et honteux », a d'emblée lâché l'agent du portier azzurro. «C'est une honte qu'une partie des supporters aient pris à parti un garçon qui n'a rien fait de mal, dont la faute est simplement d'avoir exercé son choix de choisir librement. Il n'y a aucune autre raison de le siffler à part ça... », a-t-il poursuivi, défendant bec et ongles son poulain face à ces sifflets.

L'AC Milan pointé du doigt

«Gigio a toujours tout donné pour la sélection, participant à la victoire à l'Euro, où il a été élu meilleur joueur du tournoi, mais aussi à Milan, où il est resté fidèle dans les moments les plus compliqués traversés par le club, avec du cœur, du professionnalisme et des performances qui ont aidé à ramener le club en Ligue des Champions», a-t-il rappelé avant de s'en prendre, aussi, au club rossonero, trop passif dans cette affaire selon lui.

«Je suis dégoûté par les sifflets subis par Gigio et je me demande pourquoi l'AC Milan n'est pas intervenu officiellement pour prendre ses distances de la contestation, pour le défendre. (...) La vérité, c'est que Milan n'a pas su ou pu le retenir, cela ne fait pas beaucoup de différence... Demandez donc à n'importe qui, en tant que père, qu'auriez-vous conseillé à votre fils : rester à Milan ou aller au Paris SG ?», a-t-il conclu, droit dans ses bottes. Soutien sans faille.

Plus d'infos

Commentaires