Ligue des Champions : des tours préliminaires qui s'annoncent bouillants

Comme chaque été, le visage de la prochaine Ligue des Champions se dessine à l'occasion des tours préliminaires. Alors qu'on arrive au troisième tour et que l'AS Monaco entre en lice, c'est le moment de faire le point sur les prochaines rencontres.

Le trophée de la Champions League
Le trophée de la Champions League ©Maxppp

Le mois d'août, c'est souvent synonyme de vacances, synonyme de plage, mais c'est surtout les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Pour cette édition 2021/2022 dont la finale se déroulera au stade Krestovski de Saint-Pétersbourg en Russie, ils étaient 80 au départ pour la victoire finale et ne seront plus que 32 formations le 25 août prochain lors des derniers barrages. Depuis les premiers matches du 22 juin dernier entre Folgore-Falciano (Saint-Marin) et Pristina (Kosovo) ainsi qu'entre Torshavn (Îles Féroé) et l'Inter Club d'Escaldes (Andorre), l'écrémage a été important avec plusieurs surprises comme les éliminations précoces du FK Bodø/Glimt (Norvège), du Maccabi Haïfa (Israël), du Celtic (Écosse) ou encore de Galatasaray (Turquie). Pour obtenir les six derniers tickets en phase de poules, ils sont encore 22 et se départageront lors de deux derniers tours préliminaires.

La suite après cette publicité

Du côté de la voie des champions où 4 tickets seront attribués, ils sont 14 à disputer le 3e tour tandis que le Red Bull Salzbourg (Autriche) et Brøndby (Danemark) feront leur entrée lors du stade des barrages. Échouant en qualifications la saison dernière, le Dinamo Zagreb (Croatie) retrouve le Legia Varsovie (Pologne) qui n'a de son côté plus disputé la phase de poules de la Ligue des Champions depuis la saison 2016/2017. Favoris, les Croates ont disputé trois fois la phase de poules de la Ligue des Champions sur les six dernières années. Présents en phase de poules de la Ligue des Champions 2018/2019, les Young Boys de Berne (Suisse) restent aussi sur 5 échecs en qualifications sur les six dernières éditions. Conscients qu'ils manquent souvent le coche, les Helvètes tenteront de rectifier le tir contre les Roumains de Cluj qui court après la phase de poules de la Ligue des Champions depuis la saison 2012/2013. Régulier de la compétition, l'Olympiakos (Grèce) a participé à 9 des 11 dernières éditions et a notamment affronté l'Olympique de Marseille la saison dernière. Les joueurs de Pedro Martins seront favoris même si le Ludogorets Razgrad (Bulgarie) a déjà su s'extraire des tours préliminaires en 2014-2015 et 2016-2017.

Un tableau assez équilibré

Dans les autres affiches, il y aura un duel entre l'Étoile rouge de Belgrade (Serbie) qui joue régulièrement l'Europe et le Sheriff Tiraspol (Moldavie) qui n'a jamais fait mieux que d'atteindre les barrages en 2009-2010 et 2010-2011. Cette fois encore, la marche devrait être trop grande contre les Serbes. Après avoir ravi le titre national au Celtic, les Rangers (Écosse) retrouvent Malmö (Suède) qui a déçu avec des qualifications difficiles aux tours précédents. Favoris, les hommes de Steven Gerrard rêvent de retrouver une compétition qui les fuit depuis l'exercice 2010/2011. Enfin, le dernier match opposera deux équipes montantes, Ferencvaros (Hongrie) qui était déjà là l'an dernier et le Slavia Prague (République Tchèque) qui est allé en quart de finale de la dernière Ligue Europa. On tient peut-être la rencontre la plus équilibrée de cette voie des champions. Les six qualifiés de ces confrontations se retrouveront donc en barrages.

Justement en barrages, le RB Salzbourg aura un rang à défendre contre les Danois de Brøndby. Réguliers en Europe, les coéquipiers de Karim Adeyemi défieront une équipe qui n'a jamais disputé la phase de poules de la Ligue des Champions au 21e siècle et partiront avec le statut de favori. Le vainqueur d'Étoile Rouge de Belgrade - Sheriff Tiraspol affrontera le vainqueur de Dinamo Zagreb - Legia Varsovie. Si des quatre équipes, le Dinamo Zagreb a un peu plus d'expérience, cela offrira quand même une rencontre équilibrée. Scénario identique du côté de la double confrontation entre les vainqueurs de Cluj - Young Boys Berne et Ferencváros - Slavia Prague. Enfin la dernière confrontation qui mettra aux prises les vainqueurs de Malmö - Rangers et Olympiakos - Ludogorets Razgrad. Logiquement, les Écossais et les Grecs sortent du lot et pourraient offrir une belle double confrontation s'ils atteignent ce tour.

Monaco va devoir batailler

Offrant deux places qualificatives, la voie de la ligue met aux prises huit équipes dont l'AS Monaco (France). Troisièmes de la dernière saison de Ligue 1, les hommes de Niko Kovac ont une première confrontation qui semble à leur portée face au Sparta Prague (République Tchéque). Après quelques saisons compliquées, les Rudí reviennent doucement, mais l'écart risque d'être important. S'il faudra être sérieux et appliqué, les chances de qualifications asémistes sont là pour une équipe de retour après deux ans sans voir l'Europe. En cas de qualification en revanche, cela risque d'être plus compliqué puisque Monaco n'est pas tête de série. Ils défieront ainsi le vainqueur du match entre le Shakhtar Donetsk (Ukraine) et Genk (Belgique). La formation ukrainienne se dégage puisque les joueurs de Roberto De Zerbi n'ont pas accédé aux phases de poules de la Ligue des Champions lors de seulement une seule reprise sur les onze dernières éditions, c'était lors de la saison 2016/2017. Loin de jouer le rôle de faire-valoir, les joueurs de Genk tenteront de réaliser une grosse performance et de disputer la Ligue des Champions comme en 2019/2020. Que ça soit l'une ou l'autre de ces deux équipes, Monaco aura fort à faire.

Pour le second ticket il y aura d'un côté le vainqueur de la double confrontation entre le PSV Eindhoven (Pays-Bas) et le FC Midtjylland (Danemark). Les Néerlandais ont plus d'expérience et ont laminé Galatasaray au tour précédent (5-1/2-1). Tombeur du Celtic (1-1/2-1), Midtjylland ne manquera pas d'arguments et avait d'ailleurs participé à la dernière phase de poules de Ligue des Champions. Cependant, le vainqueur de ce match aura fort à faire en barrages. En effet, le duel entre Benfica (Portugal) et le Spartak Moscou (Russie) va faire des dégâts puisque ce sont deux équipes avec une grande histoire européenne qui s'affrontent. Surpris par le PAOK à ce stade l'an dernier, Benfica tentera de s'éviter une seconde mauvaise surprise et se présente comme léger favori contre les Russes menés par Rui Vitoria ancien coach de ... Benfica. Le parcours est semé d'embucher pour toutes ces équipes dont Monaco. D'ailleurs, les Asémistes ne seront pas épargnés s'ils atteignent la phase de poules de puisqu'ils tomberont dans le chapeau 4 à moins que toutes les têtes de série (Salzbourg, Dinamo Zagreb, Slavia Prague, Olympiakos, Shakhtar Donetsk et Benfica) passent à la trappe. Un scénario qui semble peu probable. Lille sera dans le chapeau 1 grâce à son statut de champion de France et le Paris Saint-Germain sera dans le chapeau 2.

3e Tour Préliminaire :

Voie des Champions

  • Dinamo Zagreb (Croatie) - Legia Varsovie (Pologne)

  • Cluj (Roumanie) - Young Boys Berne (Suisse)

  • Olympiakos (Grèce) - Ludogorets Razgrad (Bulgarie)

  • Étoile Rouge de Belgrade (Serbie) - Sheriff Tiraspol (Moldavie)

  • Malmö (Suède) - Rangers (Écosse)

  • Ferencváros (Hongrie) - Slavia Prague (République Tchèque)

Voie de la Ligue

  • PSV Eindhoven (Pays-Bas) - Mydtjylland (Danemark)

  • Spartak Moscou (Russie) - Benfica (Portugal)

  • Genk (Belgique) - Shakhtar Donetsk (Ukraine)

  • AS Monaco (France) - Sparta Prague (République Tchèque)

Barrages :

Voie des Champions

  • RB Salzbourg (Autriche) - Brøndby (Danemark)

  • Cluj (Roumanie) ou Young Boys Berne (Suisse) - Ferencváros (Hongrie) ou Slavia Prague (République Tchèque)

  • Malmö (Suède) ou Rangers (Écosse) - Olympiakos (Grèce) ou Ludogorets Razgrad (Bulgarie)

  • Étoile Rouge de Belgrade (Serbie) ou Sheriff Tiraspol (Moldavie) - Dinamo Zagreb (Croatie) ou Legia Varsovie (Pologne)

Voie de la Ligue

  • AS Monaco (France) ou Sparta Prague (République Tchèque) - Genk (Belgique) ou Shakhtar Donetsk (Ukraine)

  • Spartak Moscou (Russie) ou Benfica (Portugal) - PSV Eindhoven (Pays-Bas) ou Mydtjylland (Danemark)

Plus d'infos

Commentaires