Discipline : Monaco hurle à l'injustice

Les sanctions après la bagarre générale de fin de rencontre entre l'ASM et l'OL sont tombées ce mercredi soir. Du côté de la Principauté, on n'a pas du tout aimé les décisions de la commission de discipline.

Oleg Petrov, le vice-président de l'AS Monaco
Oleg Petrov, le vice-président de l'AS Monaco ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dimanche dernier, nous avons eu droit à tout ce qu'un choc de Ligue 1 peut offrir. Des buts, du suspens, un retournement de situation et malheureusement, une bagarre générale en toute fin de match. Après le coup de sifflet final, Clément Turpin, l'arbitre de la rencontre, décidait de sortir quatre cartons rouges. Deux pour des Monégasques et deux pour des Lyonnais, alors que ces derniers l'avaient emporté (3-2).

Ce n'est pas anodin d'autant qu'il ne reste que trois matches de championnat et que la bataille fait rage entre les deux formations quant à une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Ce mercredi soir, les sanctions sont tombées : Willem Geubbels prend trois matches, Pietro Pellegri, deux. Quant aux Lyonnais, ils sont assez épargnés puisque Mattia De Sciglio et Marcelo ne manqueront qu'une seule rencontre. Des décisions qui ont fait jaser, notamment en Principauté où le vice-président, Oleg Petrov, est monté au créneau.

Oleg Petrov entre incompréhension et sentiment d'injustice

« Compte tenu des éléments à notre disposition et après lecture du rapport qui a été fait à l'issue du match, je suis extrêmement surpris par cette décision et par l'inégalité de traitement manifeste entre nos joueurs et ceux de l'OL, dont le comportement et l'agressivité ont été pourtant clairement définis comme étant à l'origine de l'après-match houleux. Il y a un très fort sentiment d'incompréhension et d'injustice », a-t-il expliqué à L'Équipe

« Entre les évènements de ce match au cours duquel notre adversaire aurait dû écoper de plusieurs cartons rouges, comme cela a d'ailleurs été largement souligné dans les médias, et cette décision qui nous handicape pour la fin de saison, cela fait beaucoup trop. Nous allons voir ce que nous pouvons faire et nous réservons la possibilité de faire appel », a conclu le dirigeant de l'ASM. Cela ne devrait pas en rester là.

Plus d'infos

Commentaires