Gérard Lopez menace d'attaquer la direction du LOSC en justice !

En passe de reprendre les Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez a envoyé un courrier salé à la direction du LOSC pour régler ses comptes. Morceaux choisis.

Gérard Lopez, nouvel actionnaire des Girondins de Bordeaux
Gérard Lopez, nouvel actionnaire des Girondins de Bordeaux ©Maxppp

C'est officiel depuis quelques jours, Gérard Lopez reprend les Girondins de Bordeaux. Évidemment, son projet de reprise doit encore être examiné et validé par la Direction Nationale de Contrôle de Gestion, mais l'affaire est en très bonne voie. En parallèle, l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois a tenu à régler ses comptes avec la nouvelle direction de son ancien club, Lille.

La suite après cette publicité

20 Minutes publie ce mardi des extraits d'un courrier incendiaire envoyé par ce dernier à Olivier Létang, son successeur à la présidence du LOSC, et à Christophe Chenut, administrateur des Dogues. Et le ton est loin d'être amical, puisqu'il s'agit d'une mise en demeure. Lopez considère que les deux hommes ont fait fuiter des informations concernant sa gestion du club nordiste dans la presse pour le discréditer et lui mettre des bâtons dans les roues dans son projet de reprendre Bordeaux. «Vous voyez manifestement d’un mauvais œil mon possible engagement auprès d’un autre grand club de Ligue 1, et ce, alors qu’une offre de reprise concurrente émane de personnes de proches de la direction actuelle du LOSC», lance-t-il d'emblée.

« La multiplication des actes de dénigrement et des atteintes à mes droits commis récemment à l’initiative du LOSC et de sa direction me contraint à vous adresser ce courrier de mise en demeure. Des membres du Conseil d’administration du LOSC se sont en effet répandus auprès des médias comme auprès d’acteurs de la reprise des Girondins de Bordeaux en m’accusant de comportements délictueux et d’enrichissement personnel sur le transfert de joueurs du LOSC, au cours de la période de ma présidence du club », peut-on également lire.

Mise en demeure

Lopez dénonce des « accusations nauséabondes », notamment sur le volet des transferts de joueurs. « Vous auriez, selon la presse, mandaté un cabinet d’avocats pour "auditer" les transferts. Or, je constate n’avoir jamais été sollicité à cet égard. Je note avec intérêt que vous avez refusé de payer les commissions contractuellement dues aux agents intervenus dans ce cadre en ne faisant jamais valoir d’irrégularités mais en vous retranchant derrière des contraintes réglementaires », lâche-t-il, rappelant ensuite son bilan à la tête de l'écurie lilloise.

« Je vous rappelle en effet avoir quitté le club en décembre dernier avec un effectif valorisé à plus de 330 millions d’euros qui a conquis le titre national. Je vous mets par conséquent en demeure de cesser tout dénigrement et de diffuser de fausses accusations à mon encontre. J’ai par ailleurs transmis le dossier à mes avocats, Maîtres Antonin Lévy et Richard Malka, afin qu’ils étudient les suites à donner à cette affaire et envisager toute action de nature à faire valoir mes droits et obtenir réparation du préjudice », a-t-il conclu.

Le message est clair. 20 Minutes explique que les actuels responsable au LOSC n'ont pas voulu commenter ce courrier. Les relations entre les deux parties sont en tout cas on ne peut plus tendues. Et si Gérard Lopez parvient à ses fins pour le rachat des Girondins, le Bordeaux-LOSC du 22 décembre (19e journée de Ligue 1) promet des retrouvailles piquantes.

Plus d'infos

Commentaires