Raphinha en remet une couche sur Rennes

Raphinha sous le maillot de Rennes
Raphinha sous le maillot de Rennes ©Maxppp

Recruté par le Stade Rennais en 2019 en échange de 21 M€, Raphinha (24 ans) n’est resté qu’une saison en Bretagne (5 buts en 22 matches de L1). Vendu à Leeds l’été dernier, le milieu offensif brésilien n’avait pas hésité à tacler le SRFC qui l’avait mis, selon lui, devant le fait accompli. Quelques mois plus tard, à l’occasion d’une interview accordée à UOL Esportes, le jouer de Marcelo Bielsa a de nouveau évoqué ce moment particulier de sa jeune carrière.

La suite après cette publicité

« J’ai eu entre 20 et 30 minutes pour prendre une décision qui allait changer ma vie. C’est pas beaucoup de temps, non ? J'avais fait une bonne saison 2019/2020 pour Rennes et nous avions qualifié l'équipe pour la première fois pour la phase de groupes de la Ligue des Champions. Malheureusement, je n’étais au courant de l'intérêt des autres clubs que par les médias, les réseaux sociaux, et pas pour quelqu'un de Rennes. Personne n'est venu me voir pour m'expliquer la situation, me dire ce qui se passait et ce qui pouvait arriver. J'étais dans le noir et j'avoue que cela m'a un peu bouleversé. C'était juste après le match contre Reims. J'avais fait un bon match, j'avais même marqué un but. Le président et le directeur sportif m'ont appelé dans une petite pièce, m'ont dit ce qui se passait et m'ont dit de prendre une décision. Là, à ce moment-là. Je ne pouvais pas attendre le lendemain, car le mercato allait se fermer. Ils m'ont dit qu'ils seraient heureux si je restais au club, mais qu’ils accepteraient aussi et seraient reconnaissants si je choisissais de quitter Rennes. J'ai parlé à mon manager et à ma famille pour décider rapidement de mon avenir. C'était dur de sortir de là comme ça, mais mec ... c'était la Premier League, le championnat avec autant de stars que j'ai toujours admirées. C'était mon rêve d'enfance. Et, regardez, mon choix a été juste. Je suis très content de porter la chemise Leeds ».

Plus d'infos

Commentaires