Monaco veut recruter Jérôme Boateng !

Pour renforcer sa défense, le club de la Principauté ciblerait le défenseur expérimenté du Bayern Munich. Ainsi que le portier suisse Roman Bürki.

Jérôme Boateng avec le Bayern Munich
Jérôme Boateng avec le Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Très performante en cette fin de saison, l’AS Monaco prépare déjà l’exercice 2021/2022. Et visiblement, Niko Kovac compte utiliser ses relations en Allemagne pour renforcer le club de la Principauté. Ancien entraîneur du Bayern Munich, l’entraîneur croate avait déjà ciblé le gardien allemand Alexander Nübel. Kovac sait que le joueur du Bayern ne veut plus jouer les doublures de Manuel Neuer et qu’un prêt de deux ans est possible.

Mais selon France Football, le technicien asémiste a d’autres cibles de l’autre côté du Rhin. Outre Nübel, l’ASM ciblerait un autre gardien : le Suisse Roman Bürki. Âgé de 30 ans, ce dernier évolue au Borussia Dortmund depuis la saison 2015/2016. Titularisé à 16 reprises en Bundesliga, l’Helvète aimerait avoir un meilleur temps de jeu. Sous contrat jusqu’en 2023, Bürki serait transférable en échange d’un chèque de 5 M€. Mais ce n’est pas tout.

FF dégaine en assurant qu’un nom bien plus ronflant du football allemand pourrait débarquer sur le Rocher. Agé de 32 ans et après dix ans passés au Bayern Munich, Jérôme Boateng serait aussi dans le viseur de Monaco ! Le mois dernier, le directeur sportif du Bayern, Hasan Salihamidžić, officialisait le départ du champion du monde 2014. « J’ai parlé à Jérôme. Son contrat arrive à expiration et ne sera pas renouvelé. C'était une décision commune de la direction du club et l'entraîneur (Hansi Flick) est également impliqué ».

Boateng avait égratigné Kovac

Libre de se trouver un nouveau club, Boateng, dont le nom circule du côté de Tottenham, a l’avantage d’être un joueur d’expérience disponible à moindre coût sur le marché. Selon l’hebdomadaire, il pourrait remplacer Benoît Badiashile. Mais attention, si Boateng est recruté, il convient de rappeler que le défenseur avait tenu des propos pas spécialement agréables à l’encontre de Kovac, quand le Croate s’était fait virer du Bayern.

« Je me suis toujours battu ces dernières années, même si le soutien de l'ancien entraîneur (Niko Kovac) ou d'autres personnes n'était pas là. J'ai besoin de la confiance du coach et de son staff. J'ai encore ça. Même l’intronisation de Hansi Flick, je m'entraînais bien et durement, mais je n'avais pas le droit de jouer. » Les deux hommes ont-ils enterré la hache de guerre ?

Plus d'infos

Commentaires