LdC : le LOSC et le Séville FC se quittent dos à dos

Renato Sanches face à Séville.
Renato Sanches face à Séville. ©Maxppp

Troisième rendez-vous de Ligue des Champions ce mercredi soir pour le LOSC. Après leur match nul contre Wolfsbourg (0-0) et leur défaite sur la pelouse du RB Salzbourg (1-2), les Dogues accueillaient aujourd'hui le Séville FC au Stade Pierre-Mauroy. L'objectif était bien évidemment d'enfin gagner sur la scène européenne, surtout qu'il fallait se reprendre après la défaite contre le Clermont Foot 63 en Ligue 1 ce week-end. En face, le club andalou restait lui sur deux nuls en C1 et dernièrement un succès contre le Celta de Vigo en Liga, mais était donc aussi à la recherche d'un succès en Ligue des Champions. Jocelyn Gourvennec alignait son 4-4-2 à plat avec un duo Sanches-Yilmaz devant sur le papier. Julen Lopetegui partait lui sur un 4-3-3 avec l'ancien Marseillais Ocampos sur la gauche de l'attaque. Dans une rencontre qui avait du mal à se lancer, les Dogues se faisaient peur après le quart d'heure de jeu avec un sauvetage de Djalo (20e) sur un tir de Mir. Les locaux souffraient mais Renato Sanches se procurait une grosse occasion avant de tomber sur Bounou (27e). Le ballon passait d'un camp à l'autre et les Sévillans créaient le danger.

La suite après cette publicité

Après une frappe enroulée d'Ocampos sortie par Grbic (29e), les joueurs de Julen Lopetegui frôlaient l'ouverture du score après une situation assez chaude dans la surface lilloise (37e). Et l'ancien Argentin de l'OM poussait même sur une autre offensive (40e), en vain. Le score était donc toujours de 0-0 à la pause. En deuxième période, les supporters présents au Stade Pierre-Mauroy attendaient certainement un autre spectacle, mais les Sévillans gardaient légèrement le dessus avec une nouvelle occasion d'Ocampos (49e). Malheureusement, la suite de ce deuxième acte n'était pas très riche en occasions des deux côtés. Lillois et Sévillans offraient quelques séquences de jeu intéressantes mais le danger n'était pas souvent créé et les changements n'apportaient pas forcément grand chose. Il fallait attendre la 82e minute pour voir une nouvelle opportunité avec ce tir de Lamela capté par Grbic (82e). La rencontre était cependant loin d'être terminée puisque sur une frappe d'Ikoné contrée par Delaney, les Dogues demandaient un penalty mais l'arbitre ne bronchait pas (85e)... Les deux équipes se quittaient donc dos à dos sur un score nul et vierge. Un résultat qui n'arrangeait personne.

Retrouvez le classement de la phase de poules ici.

Plus d'infos

Commentaires