L'envol prometteur d'Andy Delort chez les Aiglons

Arrivé à l'OGC Nice en provenance de Montpellier lors du mercato estival pour un transfert estimé aux alentours des 10M€, Andy Delort connaît des débuts réussis sur la Côte d'Azur. Buteur, passeur décisif et à l'origine du penalty provoqué lors du nul niçois concédé, dimanche, dans le derby face à l'AS Monaco (2-2), le nouveau buteur des Aiglons réalise une entame convaincante.

Andy Delort en action sous le maillot de l'OGC Nice
Andy Delort en action sous le maillot de l'OGC Nice ©Maxppp
La suite après cette publicité

Deux entrées en jeu, 87 minutes passées sous ses nouvelles couleurs en tout et pour tout, autant le dire tout de suite, l'emballement n'a pas sa place et nous nous garderons bien de tirer des conclusions hâtives pour les débuts d'Andy Delort à l'OGC Nice. Pour autant, son bon départ au sein de l'effectif dirigé par Christophe Galtier peut laisser entrevoir un avenir radieux sur la Côte d'Azur pour l'attaquant international algérien (11 sélections, 2 buts). Passeur décisif face à Nantes (2-0) pour sa première apparition avec les Aiglons, le natif de Sète semblait déjà très complice avec ses coéquipiers sur le front de l'attaque niçoise (co-meilleure attaque du championnat avec 12 buts inscrits) : «jouer avec Kasper Dolberg et Amine Gouiri ? Ce sont des sacrés joueurs de ballons, je l’ai senti dès les premiers entraînements. Mes débuts ? C’est pas mal oui, comme je dis souvent j’aime marquer, j’aime bien aussi donner des beaux ballons, c’est une belle action, une belle histoire d’entrée», déclarait ainsi l'ancien buteur montpelliérain à l'issue de la rencontre.

Et la belle histoire s'est d'ailleurs confirmée ce week-end. Rapidement entré en jeu à la place de Kasper Dolberg, blessé, Andy Delort s'est illustré face à l'AS Monaco (2-2) malgré une Allianz Riviera vidée de son public suite aux incidents survenus, le 22 août dernier, lors de Nice-Marseille. En souffrance, à l'image de ses partenaires, dans le premier acte, Delort, auteur d'une seule frappe lointaine (23e), s'est montré très discret et semblait en recherche de rythme dans un collectif positionné beaucoup trop bas sur le pré : «c'était un peu dur d'entrer, il faisait chaud, cela allait vite et je n'ai pas été très bon», justifiait d'ailleurs le principal intéressé à l'issue de la rencontre.

Une adaptation réussie pour Delort

Pas de quoi déstabiliser un joueur qui fêtera ses 30 ans le 9 octobre prochain et qui a été justement recruté pour son expérience comme le rappelait son nouveau coach : «il connaît la L1, quelques-uns de ses coéquipiers et c'est un footeux, un vrai. Il a cette relation au jeu, il sent le foot». Son premier but avec l'OGC Nice en est le parfait symbole. Intelligent dans son placement, précis dans son timing, il reprend parfaitement le centre de Gouiri pour permettre aux siens de revenir dans la partie. Au-delà de ce coup de casque victorieux - son dixième but de la tête, plus que tout autre joueur dans les 5 grands Championnats - Delort semble déjà entretenir une vraie complicité avec ses compères d'attaque. Passeur décisif pour Boudaoui sur le second but du Gym, il est également à l'origine du penalty non transformé par Gouiri (80e).

Deux passes décisives, un but en seulement quelques minutes sous le maillot azuréen, l'ancien buteur du Téfécé n'en est, évidemment, qu'au début, mais il confirme déjà son statut de leader sur et en-dehors du terrain comme il l'avait prouvé avec La Paillade. En témoigne sa réaction lorsqu'il est interrogé sur le fait de ne pas avoir tiré ce penalty qui aurait pu offrir la victoire aux siens : «c'est Amine qui est en charge des penaltys. Le prochain, ce sera lui et il le mettra au fond». En attendant le retour des supporters, Delort s'affirme déjà comme une pièce maîtresse de Christophe Galtier dans l'équilibre du vestiaire. Séduit par la ville, parfaitement intégré, entouré de ses compatriotes Atal et Boudaoui ou encore Sacko, celui qui «s'entend super bien» avec ses nouveaux partenaires connaît une entame idéale chez les Aiglons. En l'absence plus que probable de Dolberg face à Lorient, ce mercredi, le numéro 7 du l'OGC Nice aura très certainement l'occasion de confirmer ce parfait envol.

Plus d'infos

Commentaires