Le Real Madrid veut se débarrasser à tout prix de ses indésirables

Si plusieurs grands noms sont annoncés du côté du Real Madrid, les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu comptent bien aussi se délester de certains éléments durant le prochain mercato. Gros plan.

Gareth Bale et James Rodriguez sont poussés vers la sortie
Gareth Bale et James Rodriguez sont poussés vers la sortie ©Maxppp

Kylian Mbappé, Erling Braut Håland, Paul Pogba. Depuis plusieurs mois maintenant, ces éléments sont annoncés comme étant dans le viseur du grand Real Madrid. Mais les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu auront fort à faire si jamais ils décidaient de passer concrètement à l'action sur l'un ou plusieurs de ces dossiers, particulièrement onéreux. Et avec la crise sanitaire liée au coronavirus qui touche le monde entier, ces transferts paraissent aujourd'hui beaucoup plus compliqués. Mais avant de penser à acheter et à se renforcer, les Merengues vont surtout devoir penser à vendre des éléments n'entrant pas vraiment dans les plans de Zinedine Zidane cette saison et les saisons à venir. Un cas qui est par exemple celui de Mariano Diaz. Après un prêt gagnant à l'OL, l'attaquant est revenu la saison passée dans la capitale espagnole. Mais depuis son retour, il ne joue quasiment plus, lui qui a aussi été plusieurs fois blessé.

La suite après cette publicité

Zidane ne compte plus sur plusieurs joueurs

Le joueur âgé de 26 ans (4 matches, 1 but cette saison) sera placé sur la liste des transferts lors du prochain mercato. C'était déjà le cas l'été dernier et lors du marché hivernal 2020, où la Roma le suivait. Convaincu de pouvoir s'imposer à Madrid, Mariano restera-t-il encore ou s'en ira-t-il enfin ? Si un prêt pourrait être une option, le Real Madrid cherchera à vendre le footballeur sous contrat jusqu'en 2023. Selon transfermarkt, sa valeur actuelle est estimée à aujourd'hui à 16 millions d'euros. Un autre Diaz est, lui aussi, dans une situation complexe. Il s'agit de Brahim (20 ans). Comme Mariano, l'ancien joueur de Manchester City ne semble pas avoir les faveurs de Zizou. Cette saison, il n'a joué que 7 rencontres toutes compétitions confondues. C'est trop peu pour un jeune joueur qui doit engranger du temps de jeu afin de poursuivre sa progression. Et pourtant, malgré les approches de plusieurs clubs l'été comme l'hiver dernier, ainsi que la volonté du Real Madrid de le prêter, Brahim et son entourage ont refusé toutes les propositions.

Sous contrat jusqu'en 2025, le natif de Malaga sera de nouveau invité à partir en prêt lors de la prochaine fenêtre des transferts. James Rodriguez (28 ans), lui, est dans une situation bien différente. Arrivé par la grande porte lors de l'été 2014, le Colombien, acheté 80 M€, a réalisé de bonnes choses sous le maillot madrilène, avant de connaître des moments plus difficiles. Prêté au Bayern Munich deux ans, l'ancien de Monaco a retrouvé un club où on ne comptait pas sur lui. Mais il est finalement resté, lui qui a joué 13 rencontres (1 but). Malgré cela, James Rodriguez garde toujours une belle cote sur le marché. AS rappelle que la Juventus, Naples, Manchester United et Everton seraient séduits par son profil, lui qui sera libre en 2021. Alors que son prix est estimé à 40 millions d'euros par transfermarkt, soit la moitié du montant auquel il a été acheté; son prochain club devra aussi prendre en compte son salaire de 7 millions d'euros nets par an précise AS.

Un chantier important pour le Real Madrid

Dans la même veine que James, on retrouve Gareth Bale (30 ans). Malgré 18 rencontres jouées cette saison (3 buts), le Gallois fait partie des indésirables du Real Madrid. L'été dernier, il était à deux doigts de rejoindre la Chine et le Jiangsu Suning, avant de finalement rester, profitant notamment de la blessure de Marco Asensio pour retrouver du temps de jeu. Cet hiver, Tottenham rêvait de le faire revenir. Mais Bale est bel et bien resté chez les Merengues. Des Merengues qui espèrent toujours réussir à le vendre. Mais la presse ibérique a indiqué récemment que le joueur sous contrat jusqu'en 2022 n'accepterait pas de partir s'il touchait un salaire inférieur à ce qu'il touche actuellement, soit 17 millions d'euros par an. Autant dire que le voir partir est de l'ordre de l'impossible, même si transfermarkt évalue son prix à 40 millions d'euros aujourd'hui.

Luka Jovic (22 ans) vit des débuts délicats au Real Madrid. Après une belle saison à l'Eintracht Francfort, il a été acheté 60 M€ l'été dernier par le club qui voulait faire de lui la doublure voire le concurrent de Karim Benzema. Mais finalement, il connaît les plus grandes difficultés à s'imposer dans une équipe où il a joué 24 rencontres cette saison (2 buts). Et moins d'un an après son arrivée, le joueur, qui a été au cœur d'une polémique en Serbie pour ne pas avoir respecté les règles de confinement, n'est pas assuré de rester. Les Merengues sont déçus de son rendement et un départ n'est pas à exclure. Cela tombe bien puisque Chelsea et Naples suivent son cas de près. Outre le dossier Alphonse Aréola (prêté par le PSG), le club espagnol devra gérer des éléments de retour de prêt comme Jesus Vallejo (Grenade) ou Dani Ceballos (Arsenal), qui n'a jamais eu les faveurs de Zidane. Un nouveau prêt sera l'option privilégiée pour le joueur, qui donnerait sa préférence à un retour au Betis plutôt que chez les Gunners. Avec ces éléments indésirables, le Real Madrid aura là un mercato parallèle à mener. À moins que la crise liée au coronavirus oblige les Merengues à revoir totalement leurs plans.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires