Ligue des Champions : Carlo Ancelotti réagit à l'incroyable défaite du Real Madrid face au Sheriff Tiraspol

Ce soir, alors qu'il s'attendait à prendre les trois points, le Real Madrid a été battu à domicile par la modeste équipe du Sheriff Tiraspol. Un gros couac que l'entraîneur des Merengues a tenté d'expliquer.

Carlo Ancelotti lors du match Real Madrid-Sheriff
Carlo Ancelotti lors du match Real Madrid-Sheriff ©Maxppp
La suite après cette publicité

C’est la sensation de la soirée en Ligue des Champions. Après avoir réussi l’exploit de battre le Shakhtar Donetsk (2-0) lors du premier match de son histoire dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, le Sheriff a réalisé l’impensable. La formation moldave a tout simplement battu le Real Madrid au Stade Bernabéu (2-1), devenant ainsi la quatrième équipe à battre les Merengues à l’occasion de leur premier match sur la pelouse madrilène.

Un énorme couac qui va forcément beaucoup faire parler demain en Espagne. Très attendu par les médias, l’entraîneur Carlo Ancelotti a peut-être fait trembler les murs du vestiaire madrilène, mais devant les caméras, il n’a pas souhaité enfoncer ses joueurs. Pour l’Italien, c’est surtout la faute à pas de chance. « Je suis un peu triste parce qu’on ne méritait pas de perdre. Parfois, on peut dire que l’équipe le mérite parce qu’elle a mal joué. J’essaye d’être objectif quand je juge un match et je peux dire qu’on n’a pas eu de chance », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

Camavinga a fini latéral

« Les petits détails nous ont coûté le match. Un contre et un centre sur lesquels on n’était pas prêt. On a fait un pressing, on a tiré au but. Parfois il y a de la malchance dans les matches. On n’a pas démarré le match avec une grosse intensité, mais tout était sous contrôle. Nous sommes inquiets. Nous avions l’opportunité de gagner trois points. Mais nous sommes davantage tristes que préoccupés. Nous avons eu énormément d’occasions. On aurait pu être plus cliniques dans les 30 derniers mètres, mais c’est difficile d’expliquer cette défaite. Le Sheriff a bien défendu. »

Enfin, le Transalpin s’est également expliqué sur un fait de jeu qui en a interpellé plus d’un. Suite à la nouvelle blessure de Dani Carvajal, Ancelotti a un souci de latéral. Et ce soir, après avoir débuté la rencontre au milieu de terrain, Eduardo Camavinga a fini au poste de latéral. Surprenant ? Pas pour Carletto. « Camavinga peut jouer à ce poste parce qu’il l’a fait plusieurs fois quand il était en équipe de jeunes. » Décidément, le Real Madrid a vécu une soirée qu’il n’est pas près d’oublier.

Plus d'infos

Commentaires