Coupe du Monde 2022 : les réponses fortes de Thibaut Courtois et Eden Hazard sur les embrouilles du vestiaire belge

Par Max Franco Sanchez
4 min.
Coupe du Monde 2022 : les réponses fortes de Thibaut Courtois et Eden Hazard sur les embrouilles du vestiaire belge @Maxppp

Présents en conférence de presse, le portier et le milieu offensif des Diables Rouges sont revenus sur les dernières informations publiées au sujet des clashs dans le vestiaire belge.

La suite après cette publicité

Un vestiaire totalement divisé. Après la défaite belge face au Maroc (2-0), les déclarations de Jan Vertonghen avaient déjà fait beaucoup parler au Plat Pays. « Je suppose qu’on attaque mal parce qu’on est aussi trop vieux devant », avait lancé le défenseur, répondant à un Kevin de Bruyne qui, quelques jours plus tôt, avait expliqué que les Diables Rouges n'étaient pas favoris en bonne partie à cause de l'âge avancé de leur secteur défensif. On a ensuite appris qu'une grosse altercation a eu lieu entre les deux hommes, avec Eden Hazard aux côtés du Citizen, et que Romelu Lukaku a dû intervenir pour éviter que ça n'aille plus loin. Dans le même temps, de nombreux joueurs ne pourraient tout simplement plus se voir, comme Courtois et De Bruyne, ou Hazard et Trossard, entre autres.

Une situation explosive, alors que la Belgique pointe à la troisième place du Groupe F avant sa finale contre la Croatie, où une victoire qualifierait la bande d'Axel Witsel et Michy Batshuayi. Ce mardi, deux tauliers du vestiaire - Eden Hazard et Thibaut Courtois - se sont présentés en conférence de presse. Forcément, les deux joueurs du Real Madrid ont été interrogés sur tout ce qui a pu sortir dans les médias. « Il n'y a pas eu grand-chose après le Maroc. Tout ce qui s'est dit ? Beaucoup de bêtises. On a eu une bonne réunion hier avec tous les joueurs. Le plus important, c'est de bien se préparer pour gagner ce match. Le staff technique était présent à la réunion. On s'est dit des choses. Des bonnes, des moins bonnes. Certaines choses n'ont pas dû plaire », a d'abord lancé Hazard.

À lire La Belgique a choisi son nouveau sélectionneur !

Pas de problème en interne selon Courtois et Hazard

« Dans le vestiaire après le match , il n'y a pas eu de discussions avec Jan (Vertonghen). Seul le coach a parlé. Je me suis toujours bien entendu avec Jan. Je ne me suis pas battu avec lui. Je ne suis pas bête. Il est plus grand que moi (sourires). Les joueurs me connaissent moi et mon humour. Jan est venu me poser la question. Je lui ai dit tu n'es plus très très rapide et il m'a répondu que j'avais raison », a-t-il ajouté au sujet de sa supposée brouille, avant d'enchaîner : « maintenant, il faut être focus sur la Croatie. Parfois en interview, tu dis des choses pour rigoler et tu ne le penses pas vraiment. Kevin croit encore plus à la victoire à la Coupe du monde. C'est le premier à avoir confiance en ce groupe. Il voulait juste dire que l'on avait tous quatre ans de plus. On est tous soudés dans le groupe comme toujours. On passe un moment plus compliqué que d'habitude mais on est prêt à faire les efforts les uns pour les autres. Si vous aviez vu des sourires après le Maroc, il y aurait eu un problème. On espère qu'on en verra après la Croatie. Si tu perds trois matchs et que tu rigoles, c'est qu'il y a un souci. Vu ce qui s'est dit dans la réunion, on verra 11 guerriers jeudi... pardon pas 11 mais 26 guerriers car même ceux qui sont sur le banc vont nous apporter. On doit juste penser à gagner jeudi. On peut le faire avec l'équipe ».

La suite après cette publicité

« Je ne pense pas qu'il y ait des problèmes dans l'équipe. Personne n'est content quand tu perds surtout quand tu as gagné lors du premier match. Ca va être difficile jeudi mais on sait ce qui nous attend. On va tout donner sur le terrain », a de son côté lancé Courtois. Le portier madrilène a aussi pesté contre la taupe : « je n'ai pas senti qu'il y avait des problèmes dans l'équipe mais c'est toujours bien d'avoir une réunion. Chacun a pu dire ce qu'il pensait. Si tu es honnête, c'est plus facile de se battre pour les coéquipiers sur le terrain. L'honnêteté, ce n'est pas ce qui nous manquait auparavant mais la défaite crée logiquement des frustrations. Le problème, c'est qu'on prend tout ce qui sort dans la presse comme des vérités. C'est pas toujours les joueurs qui font sortir "les trucs". La grosse erreur, c'est que les gens prennent ça comme des vérités. Ce sont des gros mensonges. On n'a pas besoin de trouver qui a fait fuiter cela. Si on le prend, c'est son dernier jour en équipe nationale ». Vous l'aurez compris, il n'y a pas de problèmes dans le vestiaire belge. Du moins, si on se fie aux déclarations des deux joueurs. Ce match face à la Croatie jeudi est donc la meilleure opportunité de le prouver...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité