Manchester United, Portugal : le déclassement très remarqué de Cristiano Ronaldo

Par Matthieu Margueritte
4 min.
Manchester United, Portugal : le déclassement très remarqué de Cristiano Ronaldo @Maxppp

Depuis le début de la saison, la star portugaise vit des moments difficiles. Aussi bien en club qu'en sélection.

La suite après cette publicité

À 37 ans, Cristiano Ronaldo a beau avoir 5 Ballons d’Or, 1 Euro et 5 Ligues des Champions à son palmarès, son statut en a pris un bon coup depuis le début de la saison. Tout a commencé l’été dernier quand CR7 a voulu quitter Manchester United pour signer dans un club disputant la Ligue des Champions. Malheureusement pour lui, personne n’est venu frapper au portillon. Agacé ensuite par le comportement de son club, le Lusitanien avait promis de dire sa vérité le moment venu.

Considéré comme un simple remplaçant par Erik ten Hag, le numéro 7 des Red Devils n’a été titularisé en Premier League qu’à quatre reprises en dix apparitions. Une situation devenue intenable. Une fois la trêve internationale sifflée, Ronaldo en a donc profité pour faire le grand déballage promis. Une interview explosive dans laquelle il a tiré à vue sur MU et son entraîneur. Une sortie médiatique sans doute calculée puisqu’elle a précipité la fin de sa relation avec le club anglais.

À lire Le Qatar va faire une offre XXL pour racheter Manchester United

Remis en question à MU

Mis à la porte, CR7 avait enfin l’esprit libéré pour aborder la Coupe du Monde. Mais là encore, ça s’est gâté. Alors que Lionel Messi et Kylian Mbappé ont enchaîné les buts, lui n’a marqué qu’un penalty face au Ghana. Ensuite, il a tenté de quémander un but attribué à Bruno Fernandes contre l’Uruguay. Pas très classe. Puis il s’est accroché avec son sélectionneur national. Remplacé à la 65e minute contre la Corée du Sud, CR7 a été filmé en train de pester. Mais alors que Fernando Santos pensait que sa star s’en prenait à un adversaire, il s’est rendu compte que Ronaldo le visait.

La suite après cette publicité

«Si j'ai revu les images ? Oui. Je n'ai pas aimé du tout. Je n'ai vraiment pas aimé du tout. À partir de là, ces affaires se règlent à la maison. Elles sont réglées. Point final sur cette question, et maintenant on va se concentrer sur le match de demain (hier) », a-t-il alors déclaré la veille du huitième de finale contre la Suisse (6-1). Résultat : Santos n’a pas hésité à asseoir son meilleur joueur sur le banc de touche. Pour la première fois depuis 2004, Ronaldo n’était pas titulaire lors d’un match à élimination directe d’un grand tournoi. Un événement qui n’est bien évidemment pas passé inaperçu et qui a mis en rogne le clan CR7. Pas de chance pour Ronaldo, la prestation XXL de la Seleção des Quinas et le triplé du jeune Gonçalo Ramos ont donné du crédit aux observateurs croyant en un Portugal plus dangereux sans Ronaldo. Malmené en club et désormais en sélection, Cristiano Ronaldo va devoir ravaler son égo.

Recadré même en sélection

En Angleterre, cette situation a bien fait sourire un certain Gary Neville, toujours prêt à tacler son ancien partenaire à Manchester. « Il y a beaucoup de fans de Cristiano Ronaldo qui ne veulent pas lui dire la vérité et je pense qu'il doit écouter la vérité. Cela ne me surprendrait pas de le voir marquer ce soir (ses propos ont été tenus avant le match contre la Suisse, ndlr) mais cette bouderie…. Son héritage à long terme est assuré, il est protégé, il est l'un des grands joueurs de tous les temps, mais à court terme, il doit faire beaucoup mieux, car l’entraîneur de la Juventus a-t-il peu tort ? Est-ce que Manchester United a tort et est-ce que l'entraîneur du Portugal a tort ? Ten Hag ne voulait pas de lui dans l'équipe parce qu'il pensait qu'il était mieux sans lui, est-ce que l'entraîneur du Portugal ressent la même chose ? »

La suite après cette publicité

Il ne le dira sans doute jamais, mais Fernando Santos a bien pris soin de ne pas se couper définitivement de son joueur. À l’issue de la victoire lusitanienne, « l’Ingénieur » a rappelé que son numéro 7 restait un élément important. « J'ai une relation très étroite avec lui, je l'ai entraîné au Sporting et nous avons toujours eu une relation très forte. Cette relation ne change pas. Ni lui ni moi n'avons confondu la question humaine avec la question de l'entraîneur et du joueur. De mon point de vue, Cristiano continue d'être un joueur très important pour l'équipe portugaise. »* Reste maintenant à savoir si CR7 sera titulaire ou non lors du quart de finale face au Maroc.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité