PSG, Espagne : les mots forts de Sergio Ramos après sa non-sélection pour le Mondial

Par Lucas Billard
5 min.
Sergio Ramos célèbre son but avec le Paris Saint-Germain @Maxppp

Absent de la liste de l'Espagne pour la Coupe du monde au Qatar, Sergio Ramos est sorti du silence, tout en revenant sur ses premiers mois délicats avec le PSG.

Solide sur ses appuis. Non-sélectionné pour la Coupe du monde 2022 par Luis Enrique avec l'Espagne, qui affrontera l'Allemagne, le Costa Rica et le Japon dans le groupe E, Sergio Ramos (36 ans) avait pourtant de sérieux arguments à faire valoir avec la Roja. L'ancien capitaine emblématique du Real Madrid affiche un visage plutôt intéressant dans l'arrière-garde du PSG depuis le début de la saison.

La suite après cette publicité

Contrairement à la saison dernière, minée par les blessures (13 rencontres disputées seulement au total), le défenseur central parisien compte déjà 20 apparitions (1 but, 1 passe décisive) avec les champions de France en titre. C'est simple, lors de la première partie de l'exercice 2022-2023, SR4 n'a manqué que 2 matchs en raison d'une suspension après son carton rouge reçu à Reims, le 8 octobre dernier en Ligue 1, et il n'a même été remplaçant qu'à une seule reprise. En France, la réaction de Sergio Ramos à la suite de cette décision de Luis Enrique se faisait attendre.

À lire PSG : ça sent bon pour Dean Huijsen !

« C'était l'un de ces grands rêves que je voulais réaliser »

L'international espagnol (180 capes, 23 buts) est sorti du bois par le biais d'un message poste sur son compte Instagram. « La saison dernière a été difficile en raison des blessures et de l'adaptation à un nouveau club et à une nouvelle ville, a d'abord écrit Ramos, revenant sur ses premiers mois délicats dans l'Hexagone. Je me suis consacré, corps et âme, à me rétablir et à retrouver les sensations que j'ai toujours eues, guidé par les objectifs et les ambitions que l'on se fixe toujours. Heureusement, je peux dire que cette saison, je me sens à nouveau moi-même et que j'apprécie à nouveau le football, en jouant pour un grand club dans une grande ville comme Paris. »

La suite après cette publicité

Et le joueur formé au Séville FC d'évoquer sa déception par rapport au Mondial 2022. « Bien sûr, c'était l'un de ces grands rêves que je voulais réaliser. Cela aurait été ma cinquième, mais malheureusement je vais devoir la regarder à la maison. C'est dur, mais le soleil se lèvera quand même le matin. Je ne changerai rien à mon sujet. Pas ma mentalité. Ni ma passion. Pas mon engagement, mes efforts, mon dévouement. 24 heures à penser au football. C'est ce que je ressens et je voulais le partager avec vous tous. Merci pour le soutien. Il y a beaucoup plus de défis et d'objectifs à venir. » Christophe Galtier pourra au moins compter sur un Sergio Ramos en pleine forme pour les matchs couperets, notamment en Ligue des champions, où l'expérience de l'Espagnol pourrait faire beaucoup de bien aux Rouge et Bleu.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité